9

Critique de Aliens Perdition

par magictoad le ven. 21 juin 2019 Staff

Rédiger une critique
Album à prix découverte avec deux découvertes pour le prix d'une !!!

« Adopte un Alien 10,95€, Album à prix découverte » annonce le sticker qui voit ressortir cette mini-série (en VO « Aliens Dead Orbit » en quatre épisodes parus à partir d'avril 2017 chez Dark Horse), déjà sortie chez Wetta l'année dernière en HC, qui ressort donc en soft chez Vestron nouvelle mue de l'éditeur. Cette histoire est l’œuvre d'un seul homme : James Stokoe. Et c'est donc deux découvertes ici qui sont proposés au public français, la licence Aliens en bandes dessinée et le travail de James Stokoe, tous deux trop peu connus, il était donc urgent de corriger cette négligence.

D'un côté, la licence Aliens : celle-ci a élue domicile chez l'éditeur Dark Horse (l'une des rares à toujours y séjourner, dixit les licences Star Wars et autres Conan retournée chez Marvel) au lendemain de la sortie de la suite du premier film « Alien, le huitième passager », « Aliens, le Retour », sortie en 1988 qui comprend, d'une part, la suite du film de Cameron qui ne sera plus canon à la sortie du troisième volet filmique qui choisira de passer outre cette continuité scénaristique et, de l'autre, d'une pléthore de mini-séries qui viennent enrichir l'univers de la licence dans une multitude d'histoires à lire indépendamment les unes des autres allant jusqu'à la fusion des univers d'Aliens et de celui d'une autre licence de chez DH: Prédateurs. Cette licence est très mal usinée en France, l’éditeur Soleil se contentant de sortir les cross-overs entre Dark Horse et DC (« Superman/Aliens ») et plus tard Wetta en sortant les mini séries icônes de la licence avec ses plus célèbres contributeurs (Mignola, Corben) mais qui ne représente qu'une infime partie de la production en comics vieille de plus de trente années.

De l'autre côté, un artiste, hors du commun, James Stokoe fusion improbable d'un Geoff Darrow (« Shaolin Cowboy ») pour son investissement monstrueux dans les détails et le remplissage de ses cases et d'un Tom Scioli (« Go-Bots ») pour ce dessin presque enfantin bien qu'hyper-lisible. Canadien de son état (un de plus), Stokoe se fait connaître par sa série creator-owne « Orc Stain » (enfin sortie chez Casterman dans sa nouvelle collection Paper Back chez nous) pur délire foutraque d'heroic-fantasy parlant d'Orcs et de couilles. Il sera, notamment, à la tête d'une des meilleurs mini-série de la licence de Godzilla chez IDW, « Godzilla in Hell », suite, sans parole, de combats dantesque entre Godzilla et tout le bestiaire infernal.

Pour ce qui est de l'histoire, nous sommes dans un classicisme absolu au niveau des scénarios incluant ces ultimes créatures tueuses que sont les Aliens, une sorte de resucée du premier film où les hommes vont faire la connaissance de la Bête à leurs dépends. Un vaisseau comportant un petit équipage découvre un vaisseau fantôme orbitant autour d'une planète et y détectant la présence possible de vie à l'intérieur, vont faire l'erreur d'aller l'aborder.

Pour ce qui est des dessins, en un mot, c'est magnifique, des compositions de cases gargantuesques, des Aliens délicieux, une dynamique époustouflante. Le top du top, Stokoe peut prendre place dans ce panthéon des artistes ayant ouvrés pour la licence afin de lui donner ses lettres de noblesse.

Du coup, cette réédition est un coup de maître permettant de faire d'une pierre deux coups, une parfaite introduction à l'univers de la licence Aliens, une tout aussi parfaite introduction à l'univers d'un artiste exceptionnel, James Stokoe. A ne pas manquer donc...

En bref

Un vaisseau perdu dans l'espace, un équipage décidant de l'aborder, dans l'espace, personne ne les entendra crier. Un excellent album permettant de mettre les mains dans la licence Aliens vieille de trente années de production de comics et la découverte d'un artiste à ne pas rater James Stokoe.

9
Positif

La licence ALIENS

L'art de James Stokoe

Efficacité de l'histoire

Negatif

Récit déjà lu/vu

Récit trop court

Pourquoi 10,95€ et pas 10€ tout court ?

magictoad Suivre magictoad Toutes ses critiques (31)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
10,95€
Boutique en ligne
10,95€
Boutique en ligne
10,95€
Laissez un commentaire