On a affaire avec Ouran à un shôjo totalement parodique, détournant les codes du genre à son propre compte, afin de proposer un comique de situation détonnant. Tant mieux, étant donné que l'intrigue est inexistante... Comme le résume à très juste titre un personnage au cours du show, il s'agit d'un "reversed harem anime", mais en fait la seule relation un tant soit peu développée est celle entre le leader masculin du club et l'héroïne. Le premier se considérant comme le "papa" de sa petite protégée, il réagit toujours de manière exacerbée lorsqu'on approche sa "fille". Deux personnages également intéressants sont les jumeaux ; même si leur comportement au début peut agacer (notamment par la répétition de gags assez lourds), il faut voir leur relation évoluer, c'est vraiment touchant. La fin, comme toutes les adaptations de manga en cours, n'en est pas vraiment une, néanmoins j'ai trouvé qu'elle est relativement satisfaisante. En tous les cas la version TV possède un rythme excellent, et on a bien du mal à se séparer des membres du Host Club !

En bref

9
Daigo Suivre Daigo Toutes ses critiques (8)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Host Club - Le Lycée de la Séduction
Boutique en ligne
0,00€
Boutique en ligne
0,00€
Boutique en ligne
0,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)