7

Critique de Mutant #3

par Valoulou le dim. 5 juin 2022

Rédiger une critique
Le super-employé du mois !

Un nouveau numéro sort et, évidemment je saute dessus !

Non pas que je sois en manque de lecture (loin de là), mais la bouffé de plaisir qui me rentre dans le nez à chaque fois que j'en ouvre un nouveau à le don de me vider la tête le temps de trois petites aventures.

Comme le précédent, il n'est pas disponible en kiosque, mais trouvable relativement facilement sur le net, notamment sur Original Comics où je me les procures (https://www.originalcomics.fr/comics-vf/30565-mutant-3-titan-comics-3-vf.html) et sur le site de l'éditeur (https://www.editionsdanteproduction.com/).

Ce numéro marque une nouvelle fois une évolution de la forme. Pas de changements majeurs comme sur le précédent, la qualité y est égal ce qui laisse penser qu'elle restera de ce niveau un bon moment (ce qui est très appréciable), mais des changements plus centrés dans les détails, dès la deuxième de couverture on remarquera l'absence de l'éditorial qui a laissé sa place à un sommaire propre, joli et donnant un super cachet à l'album quand on l'ouvre. Sur le même principe, les séries sont agrémentées d'une illustration de chapitre pleine page qui permet une séparation nette entre chaque BD et qui une fois encore apporte un rendu vraiment soigné. J'espère que ces éléments resteront dans les prochains opus, bien que le manque d'éditorial rompt avec le côté underground qui émanait des deux premiers.

Il est important de voir que parution après parution l'éditeur s'applique à améliorer le contenu et le contenant de son support. Cela montre un véritable attachement à son titre et se ressent dans l'objet.

Nous suivons une fois de plus les aventures de nos héros à commencer par les Agents Tonnerre qui cette fois m'ont surpris et encouragés à m'intéresser un peu plus au titre. 

Si la première partie du chapitre ressemble à un scénario de base ; un escadron envoyé par l'agence de super-salariés se retrouve sur un champ de bataille accompagné par Dynamo et sa super ceinture abdominale (pour la manutention sûrement) Ils vont à la castagne avec les vilains et se retrouvent, on ne sait pas trop comment, tous en bonne santé sauf évidemment Dynamo qui s'est fait enlever (j'ai beau chercher je ne comprend pas comment il s'est fait capturer alors qu'il pouvait tous les étaler en moins de temps qu'il n'en faut pour dire... ..."QUOI ?!"). On arrive rapidement à une deuxième partie un peu plus poussée et prometteuse.

Le super-employé se retrouve donc enfermé par les méchants qui l'ont shooté au penthotal dans l'espoir d'apprendre comment fonctionne sa ceinture qui donne les muscles de Stallone (ils ont pas le télé-achat dans leur univers ?) s'en suis une opération évasion où Dynamo et rejoint par d'autres super-salariés et la promesse du méchant, Dynavac, indiquant aux lecteurs qu'il va lui "péter la gueule en trois épisode" pour citer une fois de plus Stallone. Annonçant une suite directe ce qui est fort agréable pour cette histoire qui ne semblait pas avoir de réelle continuité.

Je crois que ce qui manque aux Agents Tonerre c'est le background, les personnages semblent se connaître - ou en tout cas, se reconnaître - mais restes fades sans passés ni personnalités, ils ne sont résumés que par les pouvoirs qu'ils possèdent et ce chapitre m'en a fait prendre conscience au moment où Dynamo est sauvé par un autre super-héros. Mais cela à l'air de changer et j'espère que je ne me trompe pas en espérant beaucoup du prochain chapitre, car il devrait creuser un peu plus l'identité de ses personnages et ainsi faire remonter le suspense et mon envie de lire avec attention et connaître la suite de cette série. A voir au numéro 4.

Vient ensuite l'immanquable Fist of Justice qui après les événements du dernier numéro à retrouvé la mémoire et a pu se tirer de sa maison de fous.

Une fois de plus il fait mouche ! L'histoire et toujours aussi décalé et met en scène un nouveau protagoniste, Paladin, qui équipé de son armure de l'antiqué-du-futur (non ça veut rien dire) va aider le surhomme a neutraliser un méchant robot, puis vont se lier d'amitié - même si à la base ils voulaient tous les deux se foutre sur la gueule. Pendant ce temps un scientifique cherche un remède à la malédiction de son pote ce qui évidemment dégénère et libère un Hulk (presque) gentil, mais stupidement maladroit au beau milieu de la cité, Fist of Justice se lance donc à sa poursuite avec pour contrainte de ne pas lui faire trop mal - après tout, le monstre ni peut pas grand-chose.

Le prochain opus devrait se concentrer sur l'historique de ce monstre ce qui potentiellement découlera sur une aventure haute en couleur et pleine de baston pour la suite de Fist of Justice, les deux premières histoires apparaissant ainsi comme une introduction vers une saga où la continuité serait fluide et où ces quelles petites histoires nous feraient avancer vers une intrigue qui s'étalerait sur plusieurs publications.

Cette série est toujours aussi cool à suivre, j'espère qu'elle sera publiée dans son intégralité au sein de Mutant.

Enfin, Danger Unlimited et sa troisième partie. Toujours aussi dense et prenante, l'œuvre de Byrne possède une dynamique et une écriture qui permettent d'enchaîner les éléments et les événements de façon naturelle et sans fausse note.

Cette fois on en apprend plus sur le sort de la planète et de l'invasion alien, le gars du frigo nous entraîne un peu plus dans son passé et les c-ops (les militaires terriens qui travaillent pour les aliens mais qui restent fidèles à leur bonne vieille Terre) apparaissent comme un groupe plus complexe qu'il n'en a l'air et tout se goupille à la vitesse de l'éclair ceci étant sûrement accentué par le côté très cinématographique de la découpe.

Encore une fois, et je ne fais que me paraphraser, c'est un chef-d'œuvre ! Dommage cependant que le grand auteur qui l'a fait naître l'ait stoppé si vite car oui, j'ai bien peur que la plus tard des questions restent en suspens, le chapitre final étant le quatrième (si j'ai bien compris).

Une fois encore c'est un morceau de plaisir que j'ai dévoré avec cette BD. Le quatrième arrivant au mois de juillet il me tarde déjà de le tenir entre les mains pour continuer ma lecture des aventures, avec beaucoup d'espoirs quant à la suite des Agents Tonerre qui pourraient bien remonter dans mon estime si le prochain chapitre est à la hauteur de ce qu'annonce les auteurs dans ce troisième numéro.

En bref

Comme d'hab' je le recommande à toutes et tous pour la simple et bonne raison que c'est cool et que ça ne coûte pas très cher. Il est rare de trouver un tel rapport qualité-prix pour un magazine de BD aujourd'hui.

7
Positif

Les Agents Tonerre s'améliorent !

Fist of Justice dégomme tout !

John Byrne a sa place au panthéon de la BD !

Un sommaire nickel

Des illustrations de chapitres qui apportent une touche de modernité et de fraîcheur

Negatif

Plus d'éditorial

Valoulou Suivre Valoulou Toutes ses critiques (10)
Autres critiques de Mutant
Laissez un commentaire
Commentaires (0)