7

Critique de Dance in the Vampire Bund

par Heyden le jeu. 7 juil. 2011

Rédiger une critique
C?est un manga dont j?attends d?en voir plus pour réellement savoir ce qu?il vaut, parce que j?ai l?impression que l?intrigue gagne en complexité au fur et à mesure des tomes. Le début du manga plante assez vite le décor je dirais. Il ne faut que quelques pages pour découvrir ce que sera Akira, du coup, la vie de lycéen d?Akira passe très vite en second plan, mais cette partie sera réintégrée par la suite. Ce qui est sans doute le plus frappant dans ce manga, c?est incontestablement la relation entre Mina et Akira. Mais si Akira a bien grandi, il n?en est rien de Mina qui reste figée dans ce corps de petite fille. La relation entre nos deux protagonistes est assez ambiguë et on ne cesse d'être déconcertés, d?autant que l?auteur semble beaucoup jouer sur la personnalité complexe de la jeune fille : sous des abords très charmants, elle peut se révéler être sauvage, égoïste et elle revendique très fréquemment son pouvoir de domination. De plus, l?ambiguïté est renforcée à coup de fan-service car si Mina à l'apparence d?une gamine, elle joue volontiers la carte de la nudité et des sous-entendus. Cet aspect pourra peut-être choquée et on peut parfois y voir quelque chose d?assez malsain, mais malgré tout, tout reste dans la suggestion et il ne faut pas oublier que la jeune fille a beau ressembler à une gamine, elle a des siècles d?existence derrière elle. D?autre part, on se rend compte dans sa maturité dans sa façon de s?exprimer : Mina est une vraie femme d?affaire, elle n?a pas peur de dire les choses clairement quitte à s?attirer la foudre et si au début, son personnage peut agacer, force est de constater qu?elle est beaucoup plus réfléchie qu?il n?y paraît et qu?elle est loin d?être si égoïste qu?elle le montre. L?aspect sulfureux reste néanmoins assez présent dans le manga et pour ce que j?ai pu lire par la suite, c?est une composante avec laquelle il faut faire. D?autant plus qu?Akira semble profondément attachée à Mina, mais à savoir si c?est de la loyauté ou de l?amour, ce n?est jamais dit de manière très claire. Outre cette relation plus que complexe, on découvre les enjeux politiques qui se mettent en place et qui permettent de donner une plus grande complexité au manga. Car derrière les petites scènes eicchi, il faut reconnaître qu?il y a une vraie dimension dramatique dans le manga. Par ailleurs, le fait que les ennemis de Mina se dressent aussi bien chez les humains que chez ses compatriotes vampires laisse présager une suite beaucoup plus aboutie et intéressante, notamment entre ce qui concerne les « fangless » dit « sans crocs » et les pures vampires. Mina doit composer avec toutes ses cartes pour que son bund reste une terre d?asile. La jeune fille est donc très fréquemment soumise à la pression. Dans ces moments, on peut la découvrir plus fragile. Il faut apprécier le travail de l?auteur qui est fait de moments plus précis, mais aussi de certaines inégalités visibles dans les proportions des personnages notamment. Mais les traits sont assez appuyés et incisives, en outre, on a l?impression de souvent baigner dans une ambiance assez malsaine qui correspond bien au côté sulfureux du manga.

En bref

7
Heyden Suivre Heyden Toutes ses critiques (42)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Dance in the Vampire Bund
Boutique en ligne
39,99€
Boutique en ligne
39,99€
Boutique en ligne
39,99€
Boutique en ligne
39,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)