8

Critique de Stigma

par JoeHarper le jeu. 1 janv. 1970

Rédiger une critique
Stork est un homme sans passé. Depuis le jour où il s’est réveillé couvert de haillons dans une décharge, il erre à la recherche de sa mémoire.
Le jeune Tit, lui, rêve de trouver un oiseau dans un monde où ils n’existent plus.
Ensemble, ils entament un voyage pour retrouver l’un, son passé, et l’autre, son oiseau…

Stigma est un one-shot atypique. Empruntant beaucoup au roman, avec les longs monologues du narrateur, on tient ici une oeuvre visuellement époustouflante: Kazuya Minekura, auteur de Saiyuki, nous offre un manga somptueusement illustré, et entièrement en couleurs. Mais au delà de ce simple aspect visuel, on découvre une histoire plus profonde qu'il n'y paraît, une réflexion douce-amère sur la vie et sur le monde, teintée d'une délicieuse mélancolie, et portée par deux personnages sensibles, pathétiques et définitivement inséparables. L'un est un homme résigné face à ce triste monde, l'autre est un jeune garçon plein de vie et attendrissant. Tous deux feront face aux épreuves, main dans la main.
C'est un mélange de tristesse et de mélancolie qui domine lorsque l'on referme ce one-shot fataliste. On en vient à regretter que ce ne soit pas plus long.

Si, en plus, on tient compte de l'édition exemplaire de Ki-oon (grande qualité du papier, de la traduction et de l'adaptation), on a là un rapport qualité/prix vraiment excellent.

Stigma est une oeuvre unique, profonde et magnifique, à posséder d'urgence.

En bref

8
JoeHarper Suivre JoeHarper Toutes ses critiques (316)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Stigma
8.5
Stigma

Stigma Staff

Lire la critique de Stigma

10
Stigma

Stigma

Lire la critique de Stigma

Boutique en ligne
2,08€
Boutique en ligne
2,08€
Boutique en ligne
2,08€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)