7

Critique de Prez

par Blackiruah le sam. 26 sept. 2020 Staff

Rédiger une critique
Sweet America

Alors que les new 52 battaient de l’aile, DC Comics annonçait en 2015 une nouvelle vague de séries sous l’initiative “DC You”. Ces dernières se voulaient innovantes ou ramenaient des personnages sur le devant de la scène, mais peu ont vraiment trouvé leur public ou ont fini en mini séries. Et justement la série Prez faisait partie de ce flow de série qui a fini par être rapidement annulée (6 épisodes au lieu de 12 !).

Pourtant “Prez” part avec une idée très prometteuse : dans un futur proche, les Etats Unis sont devenus une caricature de ce qu’ils sont aujourd’hui : pantins des lobbys et des entreprises qui les poussent à prendre des décisions complètement ridicules pour leurs profits, et englués dans une tonne de conflits militaires faisant des américains les tyrans du monde, le tout avec une société qui baigne dans la pub et débats stériles sur les réseaux sociaux (le tout rappelle par moment l’excellent “Transmetropolitan” d’ailleurs).

Alors qu’en est-il lorsque cette société doit élire un nouveau président ? Elle est capable de tomber dans ses travers pour élire le buzz du moment à savoir une jeune fille qui a accidentellement mis ses cheveux dans une friteuse… Nous allons donc suivre le quotidien de Beth Ross qui va devoir apprivoiser son nouveau rôle et affronter de front ce système puissant.

“Prez”, qui modernise le concept de 1968, est franchement une bonne série. Du moins, le concept et l’exploitation à travers ce premier volume est excellent. Satyre sociale et politique, Beth Ross est en quelque sorte la rébellion du lecteur qui va devoir redresser un pays devenu excessif sur tous les aspects. J’ai adoré toutes les petites critiques que ça soit dans la gestion politique, du poids des réseaux sociaux et évidemment l’attitude des géants industriels dont la situation pourrait faire écho à la situation actuelle. J’ai dévoré ce volume avec un léger sourire en coin tout en appréciant le personnage principal qui d’une situation subie, saisit son destin et s’évertue à prendre des décisions fortes (et intelligentes) tout en les assumant.

Pour accompagner le scénario de Mark Russel, les dessins cartoony avec une zeste de réalisme de Ben Caldwell accompagnent excellemment le propos de l’œuvre. Les expressions caricaturées font mouche, les délires visuels dépeignent un monde totalement barré et traduisent avec brio une société malade. Un joli duo pour un très beau projet !

Oui mais voilà, manifestement les lecteurs américains ont boudé ce titre et donc s’arrête en plein milieu après un premier arc qui, au final, ne fait qu’introduire le concept pour teaser la confrontation avec le vrai ennemi. C’est extrêmement frustrant. Le potentiel est incroyable mais gâché faute de public… Cruel est ce monde. L’œuvre est donc inachevée et on espère toujours voir arriver une suite, mais j’ai du mal à y croire.

En bref

“Prez” est une géniale satyre sur une évolution potentielle des États-Unis qui voit arriver une nouvelle présidente sortie de nulle part et qui va mettre un coup de pied dans la fourmilière. C’est très agréable à lire et le lecteur s’amusera à découvrir cet univers et le début de mandat de l’héroïne qui ne sera pas de tout repos. Mais attention, l’œuvre est inachevée vu que la suite a été annulée lors de DC Rebirth. Soyez donc prévenu, c’est sympa mais surtout frustrant de ne pas pouvoir lire la suite. Ainsi, “Prez” est avant tout réservé aux amateurs de critique politique qui éprouveront beaucoup de plaisir avec cet album.

7
Positif

Une satyre qui vise juste et terriblement d’actualité

Une héroïne très attachante

Un graphisme qui fait mouche

Negatif

... Œuvre inachevée… à ce jour

Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (533)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 1 0 Commenter !
Boutique en ligne
17,50€
Boutique en ligne
17,50€
Boutique en ligne
17,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (2)
  • Blackiruah
    Staff

    Eh bien faut lire ;-)

  • Dc FBS
    Membre

    je veux lire!