Les critiques de Archer and Armstrong