Les critiques de Jeremiah

Jeremiah T.38

Jeremiah T.38 Staff

6

Je suis toujours aussi impressionné et fan absolu du dessin d’Hermann. La page 7 par exemple, toute de gris parée, personnages marqués par des traits horizontaux qui répondent à ceux verticaux d’un déluge de pluie. Un intérieur de bus banal, devient un véhicule à la Mad Max, qui dérive, au couchant, sur un océan de saletés post-apocalyptique. Pour s’en donner à cœur joie, l’auteur fait ensuite com...

Lire la critique de Jeremiah T.38

Jeremiah T.37

Jeremiah T.37 Staff

6

En premier lieu il y a le dessin. Celui sombre d’un monde post apocalyptique où tout se passe la nuit, dans l’incertitude, souvent la peur.Ce dessin, dans ce tome, sublime les gris. Du ciel aux roches, enveloppées de brouillard, silhouettes animales, personnages, tout prend une autre aura dans cette palette de gris.Finalement, le maître Hermann nous montre que la couleur peut être distraction ; Qu...

Lire la critique de Jeremiah T.37

Jeremiah T.36

Jeremiah T.36 Staff

6

Hermann excelle dans les ambiances sombres, dans les sous-entendus. Il a inventé son propre univers post-apocalyptique, où il fait cohabiter la beauté la plus grande et la noirceur la plus profonde, aussi bien dans les décors que dans les personnages. Les scénarios suivent souvent le même leitmotiv d’une violence cachée derrière un endroit attrayant. Ici Jeremiah et Kurdy sont guidés vers une p...

Lire la critique de Jeremiah T.36

Jeremiah T.35

Jeremiah T.35 Staff

6

Grâce à ce tome, les amateurs de la série qui la suivent depuis 35 tomes, découvriront pourtant des choses inédites sur la jeunesse de Kurdy. On apprend par exemple comment sa mule et son casque militaire, ces marqueurs de son personnage, sont devenus siens. L’histoire est plus claire, et plus étoffée que dans certains tomes précédents. On retrouve dès la deuxième de couverture tout le talent d...

Lire la critique de Jeremiah T.35

Jeremiah T.33

Jeremiah T.33 Staff

5

Hermann a le don de rendre glauque et brumeux n’importe quel décor. Il domine toujours son sujet au dessin mais le scénario par contre ne se renouvelle pas et même les réminiscences d’anciens tomes et d’anciens vilains ne suffisent pas. On aime donc l’atmosphère et le dessin, on a plus de mal à accrocher à l’histoire ...

Lire la critique de Jeremiah T.33

Jeremiah T.32

Jeremiah T.32 Staff

6

Hermann excelle dans le dessin de ces ambiances glauques, embrumées, qui laissent entrevoir des carcasses métalliques (ici des jeux de fête foraine) déglinguées, hantées par des êtres aux trognes improbables, dont l’humanité est toute relative. J’apprécie ces ambiances post apocalyptiques, et parfois des cases au détour d’une planche me surprennent encore, par l’effet rendu, les couleurs employée...

Lire la critique de Jeremiah T.32

Jeremiah

Jeremiah

8

Jeremiah est une série indispensable, c'est dommage que les derniers tomes baissent en qualité....

Lire la critique de Jeremiah

Jeremiah T.31

Jeremiah T.31 Staff

4

Je suis déçu par ce dernier tome de Jeremiah. Un sursaut d’inventivité, de renouveau et de qualité graphique lors du dernier tome m’avait fait espérer un redémarrage de la série. Force est de constater qu’il n’en est rien. Le dessin est loin d’être à la hauteur du talent d’Hermann que l’on a connu plus précis, plus incisif. On a l’impression de trouver des maladresses d’illustration à chaque ...

Lire la critique de Jeremiah T.31

Jeremiah

Jeremiah

8

Après une petite baisse de régime sur les 3 derniers tomes, Hermann nous livre là du grand Jérémiah. Son dessin se sublime encore plus en mélangeant son style "hachuré" aux couleurs directes. C'est du très grand Hermann dans cet album....

Lire la critique de Jeremiah

Jeremiah T.30

Jeremiah T.30 Staff

6

Un scénario qui tient la route, même s'il n'a rien de révolutionnaire, des dessins un peu plus travaillés que sur les derniers tomes, des créatures mi-humaines, mi sauriens, en second rôle, important dans cette histoire de chasse au trésor. Quelques bonnes nouvelles donc pour ce tome 30 de Jeremiah dont les précédents étaient pour le moins peu convaincant. Pas de personnage féminin important da...

Lire la critique de Jeremiah T.30