Les critiques de Profession du père

Profession du père

Profession du père Staff

9

Quel album! J'en suis resté scotchée par la force et la violence du récit… et je n'ai pas refermé l'album avant d'être arrivée au bout des 230 pages. La folie de ce père qui tyrannise et enferme mentalement sa famille est effrayante, surtout après avoir lu l'introduction de Sorj Chalandon qui replace le récit dans son enfance. Sébastien Gnaedig a réussi le tour de force de ne pas accentuer le c...

Lire la critique de Profession du père