Les critiques de Ijiranaide, Nagatoro-san