Viens Dans Mon Comic Strip : Iceberg

Nouvel article de la rubrique de Jean-Marc Lainé consacré à une histoire autour d'Iceberg, membre des X-Men

ICEBERG

Banlieue, terre de contrastes

 

 

Récemment, un ami m’a offert le « Récit Complet Marvel » Iceberg, écrit par Jean Marc DeMatteis, sorti en 1987 chez Lug et traduisant une mini-série consacrée au bonhomme de neige des X-Men. Bien entendu, j’avais déjà le recueil, et je sais déjà à qui je vais l’offrir, mais puisqu’il était sur le bureau, je l’ai relu.

 

J’avais gardé un souvenir mitigé de cet album. Je ne sais pas trop pourquoi. Le dessin d’Alan Kupperberg n’est pas éblouissant (mais il est loin d’être médiocre, à la redécouverte). Peut-être aussi que j’attendais énormément du script de DeMatteis, dont les Captain America m’avaient impressionné depuis de longues années (d’autant que c’était mes premières lectures en VO et que je n’avais pas complété le run, ce qui rendait les histoires aussi impressionnantes que mythiques). Dans le même ordre d’idée, les magnifiques couvertures de Mike Zeck, tronçonnées et remontées sur la première et la quatrième de couverture de l’édition française, ne faisaient que mettre en évidence l’écart entre mes attentes et mon sentiment à la première lecture.

Et justement, cette première lecture remonte à vingt-sept ans (quoi ? déjà !!!), autant dire que je m’étais un peu endormi sur une impression peu favorable. Car la relecture est une véritable redécouverte.

Entendons-nous bien : cette mini-série Iceman n’est pas une œuvre inoubliable. Mais la narration est agréable, fluide et lisible, le portrait du héros secondaire en quête de lui-même est plutôt bien vu, et les dialogues sont bien rendus en VF, avec une ironie bon enfant et une tonalité presque sitcom qui sonne assez juste.

Il faut dire que DeMatteis connaît assez bien le personnage pour l’avoir animé sur ses derniers épisodes de Defenders, et quand la mini-série Iceman sort, ça ne fait que six mois que le scénariste a lâché l’écriture de la célèbre « non-équipe » de Marvel. Dans la mini-série (dont cette VF me semble assez facile à trouver chez les bouquinistes : ce n’est pas le truc le plus recherché dans la collection), il s’amuse de la situation de ce héros qui a été tour à tour X-Man, Champion, Défenseur, et qui continue à se chercher.

Mais au final, ce qui est le plus intéressant (et c’est sans doute à cause de cela que la relecture semble plus fructueuse, vingt-sept ans plus tard, que la première lecture de 1987), c’est que cette mini-série montre un pan de l’œuvre de Dematteis en pleine gestation, et qui donnera des choses plus facilement identifiables bien des années plus tard, notamment dans la série Doctor Fate, qu’il signera chez DC de 1987 à 1989. Des thématiques que l’on retrouvera plus tard, ici ou là, notamment dans sa mini-série Chaos War: Thor, qui est la première me venant à l’esprit. Mais on peut également songer à son travail récent sur Phantom Stranger ou dans le cadre du cross-over Blight, chez DC.

Reprenons.

Dans ce RCM, Bobby Drake (alias Iceberg pour les lecteurs francophones) vient rendre visite à ses parents, qui habitent un petit pavillon dans une banlieue résidentielle. En chemin, il croise une jolie jeune femme et sa famille, et tombe amoureux de la donzelle. Hélas, cette dernière s’avèrera l’incarnation d’un concept abstrait, et plus précisément la fille du Néant. Fuyant son père, elle entraîne le héros dans son sillage, le projetant dans le temps ce qui l’amène à rencontrer ses propres parents, quand ils sont encore jeunes et sans enfant. Le paradoxe temporel qui en résulte permet à Bobby de naviguer entre existence et disparition, entre être et néant, en quelque sorte.

 

 

Bien entendu, la fille du Néant finira par accepter son héritage et prendre fait et cause pour cet humain qui a risqué sa propre existence dans l’espace-temps afin de l’aider.

Au-delà de la structure de quête de soi que prend le récit, on y voit surtout l’émergence d’un cocktail qui fera en partie le sel des écrits de Jean Marc DeMatteis* par la suite : un peu d’humour, notamment par l’usage de super-vilains ridicules aux dialogues qui fusent, ce qui annonce son approche comédie dans Justice League ; la mise en scène de combats métaphoriques entre entités surnaturelles et concepts incarnés ; un décor de banlieue comme il en utilisera par la suite dans Mister Miracle ou Doctor Fate

Certes, les concepts incarnés ne sont pas des choses nouvelles, rien que chez Marvel Steve Ditko et Jim Starlin ont mis en scène l’infini, l’ordre, le chaos…

Certes également, ce sont des choses qu’il a déjà commencé à explorer dans Defenders. Rien de tout cela n’est réellement nouveau chez lui. Cependant, c’est peut-être dans cette mini-série Iceman (et dans ce RCM Iceberg), que le cocktail se constitue. Le contraste, notamment, entre l’immensité des menaces conceptuelles universelles et la modestie du décor banlieusard rompt avec le « juste milieu » qu’a été un New York sublimé (ou métaphorisé via Metropolis ou Gotham), s’étant imposé comme la voie principale du genre super-héros.

C’est aussi l’occasion pour le scénariste de travailler sur la notion du héros. Ce dernier ne se définit plus seulement par ses actions, ni par sa psychologie (dimension présente dans le cas qui nous occupe, puisque Bobby est en pleine remise en question), mais également par ce qu’il y a d’indicible dans l’humanité, et donc dans l’héroïsme.

À l’occasion de ce RCM Iceberg, DeMatteis propose, en définitive, de dépeindre également l’âme des super-héros.

 

* Oui, je sais, il s’appelle John Marc. Et moi, j’écris Jean Marc. Mais bon, d’une part, dans une vieille interview accordée à Direct Importation et publiée en 1990, DeMatteis lui-même dit que son prénom est français (donc cette graphie n’est pas illégitime), à cause des origines françaises de sa famille, et d’autre part, Brian Cronin l’écrit aussi comme ça. Na !

 

 

Articles en relation
Séries les plus attendues au 01/02/2019

Séries les plus attendues au 01/02/2019

ven. 1 févr. 2019
Découvrez les séries les plus attendues par les me...
Séries les plus attendues au 25/01/2019

Séries les plus attendues au 25/01/2019

ven. 25 janv. 2019
Découvrez les séries les plus attendues par les me...
Séries les plus attendues au 18/01/2019

Séries les plus attendues au 18/01/2019

ven. 18 janv. 2019
Découvrez les séries les plus attendues par les me...
Commentaires (0)