Chronique : Last Hero Inuyashiki T.1

Découvrez les premières impressions de Skeet sur le premier tome de la nouvelle série de Hiroya OKU

 

À 58 ans, Ichirou Inuyashiki, vieux avant l’âge, méprisé de tous, salaryman minable, est diagnostiqué en phase terminale d'un cancer. Alors qu’il pleure de désespoir dans un parc en pleine nuit, une lumière aveuglante apparaît. A son réveil, Inuyashiki est transformé en cyborg surpuissant. À nouveau corps, nouvelles responsabilités : devenir un héros ou le pire cauchemar de l'humanité.

Titre : Last Hero Inuyashiki T.1
Editeur français : Ki-oon 
Date de sortie : 10/09/2015
Dessinateur : Hiroya OKU
Scénariste : Hiroya OKU

Série terminée en 10 tomes

 

Quand tout va mal...

Last Hero Inuyashiki c'est avant tout l'histoire d'un homme qui traverse une période difficile et plus rien ne semble lui sourire, à commencer par sa famille. Entre sa femme qui l'air plutôt distante et ses enfants qui ont honte de lui car il paraît bien plus vieux que ce qu'il n'est, il n'est pas gâté. Et même la construction d'une maison toute neuve avec les économies de toute une vie ne suffit pas à remonter dans l'estime de ses enfants qui ne trouvent pas celle-ci à leur goût.

 

INUYASHIKI © Hiroya Oku / Kodansha Ltd.

 

Alors qu'il avait de quoi ne plus avoir goût à la vie, et comme si cela ne suffisait pas, il apprend qu'il est atteint d'un cancer et qu'il ne lui reste que quelques mois à vivre. Sur le coup, il pense directement à appeler sa famille mais il n'arrive à avoir personne et renonce à leur en parler quand surgit de nulle part ce qu'on imagine être un vaisseau extraterrestre qui s'écrase par accident sur lui et un jeune homme qui se trouvait là par hasard. Sale journée !

On ne peut que plaindre Mr INUYASHIKI tant la vie semble s'acharner sur lui. On sent pourtant que c'est un homme bon mais qui est méprisé par tout le monde de manière totalement injuste.

 

Quand on trouve un sens à sa vie

Mais ce qui semble être un nouveau malheur qui s'est abattu sur le pauvre homme va changer sa vie à jamais. Suite à l'accident, Mr INUYASHIKI se relève comme si de rien n'était mais il va vite se rendre compte que quelque chose cloche. Il se sent différent, dans le sens positif du terme. Mais il est loin d'imaginer qu'il est devenu une machine de guerre !

 

INUYASHIKI © Hiroya Oku / Kodansha Ltd.

 

En tout cas pour lui, ce nouvel évènement en rajoute une couche et il ne voit pas ceci d'un très bon oeil au départ. Il a l'impression de ne plus être lui-même. Bien qu'il soit devenu une machine, Mr INUYASHIKI a pourtant l'air d'avoir complètement conservé sa personnalité et ses émotions, même si par exemple, il n'arrive pas à pleurer. Mais comme de son point de vue, celui qu'il était a disparu, il va petit à petit se sentir obligé de trouver un sens à sa nouvelle existence.

Tout au long du manga, Mr INUYASHIKI observe des situations qui le révoltent : des personnes agressées, rackettées et j'en passe. Du coup, il va naturellement essayer de se transformer en une sorte de justicier et enfin se rendre utile. Rien à voir avec sa vie d'employé insignifiante à ses yeux et surtout aux yeux des autres.

 

Un justicier pas comme les autres

L'originalité de Last Hero Inuyashiki est sans aucun doute le profil de son héros. Voir un vieillard (ou du moins une personne qui a l'air d'un vieillard), devenir une machine de guerre au service de la justice a de quoi surprendre ! Son âge fait qu'il appréhende les choses avec un certain recul et qu'il ne va pas forcément réagir comme un jeune face à cette situation déroutante. Mais face à l'injustice, qui sait comment il va se comporter ?

 

INUYASHIKI © Hiroya Oku / Kodansha Ltd.

 

Chose intéressante, comme expliqué précédemment, un jeune garçon était avec lui lors de l'accident et a probablement subi le même sort. Comment un jeune va-t-il gérer sa transformation en machine ? Pas sûr qu'il ait les mêmes idéaux que Mr INUYASHIKI et c'est justement ceci qui risque de faire la force de ce manga. Le tome 2 devrait organiser une rencontre palpitante entre les deux hommes. On peut s'imaginer qu'un lycéen, à un âge où on teste toutes sortes de choses, ne va pas se contenter de se mettre gentillement au service de la justice. En ce sens, cela peut faire penser à Chronicle, un film sorti en 2012 et qui montre comment 3 lycéens vont utiliser leurs super-pouvoirs récemment acquis.

Une chose est certaine, difficile de ne pas avoir envie de lire la suite car le potentiel est là !

Articles en relation
Hiroya Oku a lancé un nouveau spin-off de Gantz au Japon

Hiroya Oku a lancé un nouveau spin-off de Gantz au Japon

ven. 10 janv. 2020

Il l'écrit, mais ne le dessine pas

Un nouveau projet pour Hiroya Oku

Un nouveau projet pour Hiroya Oku

mar. 22 oct. 2019

L'auteur de Gantz passe en mode samourai

Un nouveau teaser pour le manga Gigant !

Un nouveau teaser pour le manga Gigant !

jeu. 22 août 2019
Après Papico, Ki-oon vous présente R...
Commentaires (0)