Un peu plus près des étoiles... Un peu plus loin de la famille...

Jeff Lemire a eu le nez creux avec sa franchise Black Hammer. Le principe de revisiter des super héros tout en explorant leur aspect humain en a fait un univers riche et très intéressant à découvrir. La recette fonctionne tellement que l’auteur peut se permettre d’explorer d’autres aspects de l’humanité à travers d’autres héros en marge de la série principale.

“Doctor Star & le royaume des lendemain perdus” fait justement partie des spin-offs qui méritent le coup d’oeil. Jeff Lemire nous narre les frasques du Doctor Star, un ersatz de Starman qui a consacré toute sa vie à ses inventions (et donc sa passion pour l’espace) et sa vie de super héros. Sauf… qu’il a délaissé sa vie de famille, forcément il en subira toutes les conséquences lors qu’il devra aller voir son fils mourant à l'hôpital…

Alors que j’avais trouvé le précédent spin off vraiment pas terrible, ce nouvel essai est lui magnifique. La recette “Jeff Lemire” fait mouche. Vous vous demandez de quoi je parle ? L’auteur a ce talent de parler du super héroïsme tout en abordant l’aspect humain qui se cache derrière l'icône. Ici, il abordera les conséquences dans une famille lorsque le père se consacre trop à son travail (ou sa passion) en négligeant sa femme et son fils. Fatalement, le héros finira seul et regrettera ses actes (même si involontaires). Mais il n’abandonnera pas et fera tout pour essayer de retrouver l’amour de son fils amenant un final très touchant.

Et touchant est le mot qui convient le mieux à cet album. Jeff Lemire réussit à nous donner de l’empathie envers tous les personnages, comprenant la détresse de certains ou la haine d’autres, permettant d’amplifier la puissance émotionnelle de ce final poétique.

D’ailleurs, l’ambiance est bien aidée par les dessins de Max Fiumara. Capable d’une créativité folle, de mises en scène détonantes et doté d’un style légèrement loufoque, j’ai surtout été marqué par les expressions de visages saisissantes amenant plus de compassions vis-à-vis des protagonistes… Comme quoi... avoir un bon dessinateur est primordial sur ce genre de récit…

En bref

Après un premier spin off décevant, Jeff Lemire revient avec un nouveau récit qui fait mouche ! C’est magnifiquement illustré par Max Fiumara, et le récit concocté par le scénariste est touchant, interroge et nous amène à réfléchir à ce genre de situation qu’il ne faut pas négliger. La fin et le message est tellement touchant que ça serait bête de passer à côté, en plus c’est abordable à tout nouveau lecteur : jetez vous dessus !

8
Positif

Les dessins de Max Fiumara incroyables

La puissance émotionnelle du récit

Un one shot maîtrisé de A à Z

Negatif

L’univers de Black Hammer non exploité

Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (477)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Laissez un commentaire