7

Critique de Captain Marvel - Dark Origins

par Auray le sam. 16 mars 2019 Staff

Rédiger une critique
Caporale Marvel dans sa dimension parallèle

Souvenez-vous, on avait déjà vu la scénariste Margaret Sthol et le dessinateur Italien Michele Bandini sur The Mighty Captain Marvel (2017) lors du crossover Secret Empire. Il racontait alors comment Carol luttait contre une invasion de Chitauri, tout en étant bloqué dans l'espace par un bouclier planétaire, un vrai plan sournois, mais génialissime, mis en place par le méchant Steve Rogers.

Après votre lecture du très bon Infinity Countdown : Captain Marvel (2018) 1 dans le softcover 2 d'Infinity Wars de ce mois-ci, il est logique de se tourner vers ce livre puisqu'il concerne la quête pour la pierre de réalité, une des gemmes de l'infini tant désiré par Thanos. Pourtant, si vous n'avez pas suivi le récent Mighty Captain Marvel de 2017, il sera difficile d'avoir de l'empathie pour l'extraterrestre Bonbon, ou les jeunes recrues Alpha Cadets par exemple. Cela ne veut pas dire pour autant que l'on ne peut pas le lire, puisqu'il s'agit d'un one shot avec toujours les explications utiles de Panini par endroits, ou même un récit introductif connu des lecteurs de Legacy. D'ailleurs, on reprend ici également pour l'occasion de ce nouveau départ, la numérotation d'origine.

Mais il faut le dire, comme trop souvent pour « Caporale Marvel », heu Captain Marvel, il y a des irrégularités. On ne rigole pas toujours par exemple aux blagues de NazeQuill ou StarQuill, ce rival de la dimension parallèle que doit explorer Carol. On peut remarquer aussi le manque d'imagination pour Rockette, la version fille du raton laveur qui ne sortira de l'ordinaire que par ce changement de sexe.

A contrario, parfois l'humour fait mouche, et le scénario décolle enfin dans les deux derniers chapitres. Heureusement que l'on admire souvent les cases de l'espace dessinées par Michele Bandini depuis le début, pas de fausses notes ici. Une histoire style « What If », qui aurait peut-être méritait un ou deux chapitres en plus pour développer les personnages, ou la fin.

Heureusement qu'il s'agissait de compléter la superbe saga Infinity Countdown qui concernait la recherche par nos héros des pierres de l'infini, et notamment celle de Carol. Sinon, je ne suis pas si sûr que cette lecture aurait été utile en librairie, vu qu'il ressemble fortement à une suite de nos kiosques. Pourtant, tout n'est pas perdu dans ce livre, vu que les dessins sont exemplaires, et que les derniers chapitres sont bons. Mais, c'est juste dommage que l'on n'a pas peut-être pas laissé le temps à Margaret Sthol de faire un travail aussi excellent que sur le Marvel 100%, la vie de Captain Marvel.

En bref

Un récit qui a des idées pas assez exploitées, ou un humour pas toujours au meilleur de sa forme, pourtant le dessin, et le sujet traitant Infinity Countdown sauve le tout. Dommage, lorsque l'on lit les derniers chapitres, que le tout soit expédié si vite. Au final, c'est un livre pas indispensable, mais une vraie curiosité pour les lecteurs du sofcover Infinity Wars, et surtout, c'est une suite des kiosques de Secret Empire qui contenait les aventures de Carol Danvers.

7
Positif

Un arc d'Infinity Countdown

Les dessins exemplaires de Michele Bandini

Les deux derniers chapitres

Negatif

Une qualité irrégulière pour l'écriture

Des personnages inversés ou un humour pas toujours inspirés

Les lecteurs qui débuteront Captain Marvel ici seront certainement perdus

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (637)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 1 0 Commenter !
Boutique en ligne
18,00€
Boutique en ligne
18,00€
Boutique en ligne
18,00€
Boutique en ligne
18,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)