6

Critique de Batman - Guerre au crime

par Le Doc le lun. 25 mars 2019 Staff

Rédiger une critique
Guerre au Crime !

Batman : Guerre au Crime marqua en 1999 la seconde collaboration entre Paul Dini et Alex Ross après le succès de leur Superman : Paix sur Terre en 1998. Shazam : Lutte pour l'Espoir et Wonder Woman : Vérité Triomphante ont suivi, respectivement en 2000 et 2001. Quatre livres grand format, pour rendre hommage aux Treasury Editions de DC Comics, et qui tiennent plus du "roman illustré" que de la bande dessinée (puisque l'histoire se présente sous la forme d'un long texte accompagné par les peintures de Alex Ross).

Pour moi, le principal défaut de cette série vient essentiellement de son écriture, qui est souvent assez ampoulée. Je suis client du travail de Paul Dini dans l'animation et j'apprécie également ses comics de Batman, que ce soit dans l'univers du dessin animé (comme le très bon Mad Love) ou dans la continuité classique (comme sa prestation sur Detective Comics). Mais ici, le propos est souvent trop appuyé, ce qui rend certains passages un peu trop lourds dans leur démonstration.

L'histoire est classique et synthétise des éléments déjà rencontrés dans la longue histoire du Chevalier Noir. Bruce Wayne s'interroge sur la nature du crime qui sévit dans les ruelles sombres de Gotham et découvre que la situation d'un quartier particulier a des ramifications qui s'étendent jusqu'aux salons feutrés des beaux quartiers. Parallèlement, l'événement tragique qui bouleverse la vie d'un jeune garçon amène l'introspection chez un Bruce Wayne qui se revoit plus jeune, à la croisée des chemins...

Le déroulement du récit (et la forme empruntée) n'offre pas une lecture particulièrement palpitante, mais les auteurs réussissent tout de même à retranscrire l'aspect iconique de leur projet super-héroïque. Si tout ne fonctionne pas, il y a régulièrement des moments où les mots s'allient idéalement aux dessins pour toucher à ce qui fait la nature même de Batman. Et comme Guerre au Crime date d'une époque où je ne m'étais pas encore lassé du travail d'Alex Ross (plus répétitif par la suite), je trouve encore cet album très beau.

Une plongée dans les ténèbres d'une ville rongée par le crime...qui s'autorise des lueurs d'espoir qui percent les ténèbres...

En bref

6
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (437)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Laissez un commentaire