7

Critique de Batman - Detective Comics #359

par Le Doc le ven. 29 mars 2019 Staff

Rédiger une critique
La fracassante entrée en scène de Batgirl !

La première Batgirl (ou plutôt Bat-Girl) n'a pas vraiment marqué les mémoires. Cette incarnation initiale de la super-héroïne date des années 50 et de la période la plus kitsch des comics Batman. Suite aux accusations de Fredric Wertham et pour couper court au sous-texte homoérotique que beaucoup ont voulu coller aux exploits du Duo Dynamique, les responsables éditoriaux DC ont développé l'équivalent d'une Bat-Famille avec l'arrivée de Kathy Kane, alias Batwoman, en "intérêt amoureux" de Batman et de sa nièce Bette Kane, alias Batgirl, en tant que petite amie potentielle de Robin.

Ces personnages ont été abandonnés en 1964 (et plus tard "retconnés" lors de la Crise des Terres Multiples) après l'arrivée de Julius Schwartz aux commandes des séries Batman. Mais il n'a pas fallu attendre longtemps pour découvrir une nouvelle Batgirl, plus intéressante que la précédente. Barbara Gordon, la fille du commissaire Gordon, a été créée sur l'insistance de William Dozier, le producteur de la série TV Batman. Après un démarrage canon, les audiences du show ont commencé à baisser pendant la saison 2 et pour attirer de nouveaux spectateurs (et un public féminin), Dozier a suggéré à Julius Schwartz d'introduire une nouvelle Batgirl, qui a rapidement fait sa première apparition sur le petit écran dans la 3ème (et finalement) dernière saison de Batman sous les traits d'Yvonne Craig.

Quelques mois avant le premier épisode de la saison 3 de Batman (à la rentrée 1967), la seconde Batgirl a fait sa fracassante entrée en scène dans les pages de Detective Comics #359. Cette aventure signée Gardner Fox au scénario et Carmine Infantino aux dessins utilise un vilain assez ridicule qui n'était pas réapparu depuis 1951, Killer Moth (le papillon de nuit tueur). Barbara Gordon, qui dirige la Bibliothèque Municipale de Gotham, destinait au départ son costume de Batgirl pour le Bal Masqué de la Police. C'est alors qu'elle tombe sur une tentative d'enlèvement de Bruce Wayne par Killer Moth et ses hommes. Le premier round ne se passe pas très bien, mais cette expérience pousse Barbara à poursuivre son enquête...et ce malgré les remarques de Batman et Robin, qui pourraient "être distraits par la présence d'une fille" (!). 

La suite, très énergique, leur donnera tort. Joliment gratté (j'aime toujours beaucoup aimé le style de Carmine Infantino et son évolution jusqu'aux années 80), l'épisode est divertissant et la traduction de Jérôme Wicky, qui retrouve l'esprit de la série TV des sixties, est assez savoureuse.

 

En bref

7
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (496)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Batman - Detective Comics
Boutique en ligne
17,50€
Boutique en ligne
17,50€
Boutique en ligne
17,50€
Laissez un commentaire