Le guerrier parfait

Avant que vous vous posez la question, je vais vous répondre tout de suite qu'Eternal Warrior : chroniques du Guerrier Eternel est un peu un reboot, donc, aucune connaissance du monde Valiant ou des précédents titres sur ce personnage en particulier ne sont nécessaires. Par contre, je vous affirme pas que cela ne vous donnera pas envie de plonger dans cet univers incroyable, ou de vouloir en savoir plus sur l'histoire de Gilad Anni-Padda !

Par ailleurs, le premier récit de Greg Pak (le fameux Planet Hulk) peut tout à fait servir aux novices pour commencer cette belle aventure, car on y retrouve un Gilad à l'aube de l'humanité qui va dévoiler un secret sur ses origines dans «  l'épée de la nature ». On y voit ces enfants, mais ils n'ont rien d'une famille idéale, on comprend du coup pourquoi notre héros est seul, voir sans attache affective. Son immortalité n'est en cause, mais pas que... à vous de découvrir le pourquoi du comment. Les dessins sont dessinés en majorité par Travor Hairsine connu pour Eternity chez Valiant, et le trop rare Clayton Crain (Rai) l'aide par exemple sur le deuxième chapitre. De plus, les couvertures sont signées par celui-ci pour la première, mais aussi par le fabuleux J.G.Jones (il signe les couvertures de Justice League Rebirth 6 ce mois-ci) et Lewis LaRosa (Bloodshot Salvation). Avec tous ses talents, on ne peut que réussir à plonger dans cette magnifique introduction.

Pourtant, ce n'est pas cette partie qui m'a plus plu, mais bien la deuxième, « l'Empereur éternel » sur toujours une idée de Greg Park, mais avec des pages illustrés par Robert Hill (Book of Death). Vous avez aimé Old Man Logan, ou tout simplement les histoires d'anticipation, voir les histoires de Bloodshot en 4001, ? Vous avez quatre chapitres exceptionnels sur cette même époque dans un plateau d'argent. Malgré un air de déjà vu, avouons-le quand même, on tourne vite les pages, car l'intrigue elle est toutefois très bien faite et soutenue. On lit rapidement pour savoir la suite de la quête de notre Guerrier Eternel à la longue barbe, accompagné de sa petite petite petite fille (amusez-vous à multiplier les « petites » par le nombre de siècles passés).

Enfin, on retrouve cet air connu dans le dernier chapitre « l'éveil », du scénariste Roberto Venditti ( X-O Manowar ) et du dessinateur Renato Guedes (Bloodshot Salvation). Notre bonhomme a perdu sa mémoire et l'intrigue va de fil et en aiguille lui permettre de trouver le responsable, mais aussi malheureusement, et en même temps, aider le Géomancien. Notre héros est-il destiné à toujours souffrir ? Je regrette de dire ça, mais plus il souffre, plus on adore ce héros aux grandes responsabilités, qui d'ailleurs ne le quitteront plus. Comme dans ce chapitre, un peu plus original cette fois, « jour d'acier ». Peter Milligan (Britannia) fait ressortir l'épée à Gilad pour aider un enfant descendant du crayon de Cary Nord ( X-O Manowar ), ou devrais-je dire l'élu qui doit sauver un monde, celui des Francs de l'invasion des Magyars. Notre héros s'est-il trompé en sauvant le plus faible des jumeaux ? Lassé de la guerre, ce destin ne va-t-il pas bouleverser cet habitué de l'épée ? Les géomanciens mène-t-il vraiment des missions au nom du bien commun ? Le dessin reste toujours à la hauteur des questions.

Un livre qui ne surprendra peut-être pas les férus de comics américains, pourtant, il serait dommage de passer à côté d'autant de talent dans la manière de nous raconter la grande histoire du Guerrier Eternel, sur des dessins aussi épatants. Du coup, on a l'impression de redécouvrir sous un véritable autre angle un destin hors du commun, toujours guidé par le Géomancien.

En bref

Un très beau recueil sur le Guerrier Eternel que je conseille à tous malgré quelques similitudes avec d'autres récits, mais avec autant de talents, vous serez forcément emporté à travers le temps et les siècles.

9
Positif

les talents de Valiant sont réunis

un excellent tome en général

des pleines pages à couper le souffle

débutants et confirmés peuvent céder à cet achat

Negatif

un air de déjà-vu parfois

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (246)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 1 0 Commenter !
Boutique en ligne
0,00€
Boutique en ligne
0,00€
Boutique en ligne
0,00€
Laissez un commentaire