8

Critique de Sabrina #1

par Auray le jeu. 9 mai 2019 Staff

Rédiger une critique
Un véritable tour de magie pour Robert Hack

Nous avons la chance de voir aujourd'hui arriver l'univers d'Archie en France. Et pour cette parution, le succès des nouvelles aventures de Sabrina sur Netflix y est bien sûr pour quelque chose. Mais on a aussi une tendre pensée pour les plus anciens comme votre chroniqueur, qui ont connu la série « Sabrina, l'apprentie sorcière » diffusée dans les années quatre-vingt-dix chez nous, en France. Allez, fini l'attente, voyons enfin ce que nous présente cette fois-ci Roberto Aguirre-Sacasa.

Ce livre se situe toujours dans la collection Log-In, soit à un public destiné pour jeunes adultes, mais cette fois-ci avec une couverture rigide par rapport à Archie et ses amis publiés auparavant. Pourtant, le prix reste correct par rapport à la concurrence : 12,50 euros pour 144 pages. Un effort pour faire découvrir ce titre au plus grand nombre. Seul petit bémol, la délimitation jaunâtre que l'on voit autour des planches, suivie pour ne rien arranger de bordures blanches. On a l'impression de vraiment trop voir le scan des pages, j'aurais préféré juste un découpage de manière à ne pas voir cette délimitation. Je pense sincèrement que cela se trouve aussi dans la version originale, mais on fait tellement de bonne édition en France que je trouve cela dommage de ne pas allez jusqu'au bout de cette bonne idée, mais encore une fois on ne peut pas avoir un prix correct et une pagination parfaite. Mais qui sait, si les lecteurs répondent présent, nous pourrons avoir une version faussement vieillie et bien délimitée un jour, rêvons un peu !

Parce que effectivement le contenu vaut son pesant d'or. Robert Hack en est le dessinateur, il a déjà contribué à une couverture d'afterlife with Archie dessiné par Francesco Francavilla, qui malgré son succès Outre-Atlantique, le tout reste toujours inédit en France. Il s'agit pour faire simple d'un Archie contre les zombies, ça pourrait être intéressant. Mais revenons à notre histoire, ou plutôt à Chilling Adventures of Sabrina en version originale, titre faisant référence et écho à une ancienne anthologie d'Archie Comics. Dans tous les cas, le rôle des dessinateurs explicités plus haut est ici inversé : Robert Hack encre, dessine et colorise quant à Francesco Francavilla, il exécute à présent les magnifiques couvertures. Archie Horror est devenu aussi une histoire de famille en somme.

Car Robert hack ne devait pas au départ coloriser, il faisait surtout des couvertures rétro pour Archie. Ici, ces planches sont fabuleuses, et correspondent bien avec le côté années soixante de la série avec cette impression d'une colorisation aux crayons de couleur. Le panel est toujours bien choisi, voire pertinent. Le dessin aussi passe du mignon pour le visage de Sabrina et par une chaleureuse ambiance d'une pièce remplie de bibelots d'époque pour arriver à une subite scène d'horreur, et le moindre rouge ressort dans ce monde coloré, pour au final un rendu impitoyable.

Pour ceux qui connaissent la série sur Netflix, on joue sur la première saison où tout commence comme l'apprentissage de sorcière, ou les amours avec Harvey. Mais ce que j'ai particulièrement apprécié, c'est que tout en reconnaissant l'essence de la série, on était surpris par la tournure que pouvaient prendre les évènements en changeant un peu les situations. Les sujets concernés sont son premier amour par exemple, ou les origines des parents et de Madame Satan, notre Salem qui parle, ou encore la découverte en image cette fois de l'enfance de Sabrina... Mais ne vous y trompez pas, ces nouvelles aventures valent son achat pour son histoire inédite, mais aussi rien pour son ambiance voulue à la Sandman de Gaiman, ou pour ses clins d'oeil aux meilleurs films d'horreur comme l'exorciste. De plus, on a aussi une jolie surprise lors de la venue de plusieurs personnages de Riverdale présente Archie, et ça, j'achète !

Ma petite bordure jaune ne m'empêchera mon coup de cœur pour cette série avec un prix à la portée de tous. Il faudra juste s'armer de patience, car aux États-Unis, la parution est longue, et pour l'instant, il n'y a pas encore assez de matière pour faire un deuxième volume tout de suite... à moins d'un coup de baguette magique ?

En bref

La magie opère et Salem parle dans ces nouvelles aventures de Sabrina qui inspirent décidément ses artistes à donner le meilleur d'eux-mêmes, comme Robert Hack, qui pour la première fois, colorise l'ensemble d'un livre. Encore un autre talent à suivre ! En plus, on a les liens avec la série Sabrina ou les comics Archie !

8
Positif

Robert Hack qui donne le meilleur de son talent

L'ambiance horrifique

N'est pas un copier-coller de la série actuelle

La venue d'Archie et ses amis

Negatif

La fameuse bordure jaune à côté de la blanche où l'on voit trop les scans

L'attente pour la suite, surtout après ce cliffhanger, mais on pourra voir Katy Keene sur Netflix avant comme ça, le fameux spin-off tant attendu de Riverdale.

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (263)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
12,50€
Boutique en ligne
12,50€
Boutique en ligne
12,50€
Laissez un commentaire