7

Critique de La trahison du réel

par ginevra le jeu. 16 mai 2019 Staff

Rédiger une critique
Hommage brillant à une artiste singulière

J'avoue ne jamais avoir entendu parler d'Unica Zürn avant la lecture de cet album, ni de son compagnon Hans Bellmer. J'ai découvert un personnage tout à fait curieux : passant de phases de dépression à des phases d'exaltation, qualifiée de folle par son entourage, réalisant de merveilleux dessins sur un coin de table ou écrivant des textes singuliers.

Vu ma méconnaissance du personnage, je suppose que Céline Wagner a su se fondre dans son style graphique pour illustrer certaines pages. Elle explique en fin d'album qu'elle a écrit ses propres poèmes et créé ses propres dessins en s'imprégnant de l'esprit d'Unica. Elle a fait un choix très intéressant : tout au long du livre Unica est le seul personnage (ou presque) qui est en couleurs "normales" (cheveux noirs, peau couleur chair, robe ou manteau rouge) tandis que les autres protagonistes sont monochromes et, en particulier, Hans Bellmer. La monochromie est variable selon les pages passant d'un bleu un peu froid à un jaune lumineux et plus rarement du rouge.

Ce livre est à prendre comme l'hommage d'una artiste à une autre artiste.

En bref

7
Positif

Le foisonnement graphique

la colorisation

Negatif

ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (1506)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
22,00€
Boutique en ligne
22,00€
Boutique en ligne
22,00€
Laissez un commentaire