7

Critique de KISS / Army of Darkness

par Le Doc le sam. 8 juin 2019 Staff

Rédiger une critique
Kiss my Ash !

Les comics font partie du merchandising du groupe KISS depuis 1977 et leur première apparition sur papier dans un épisode de Howard the Duck. La même année, Marvel a publié un numéro spécial faisant des membres du groupe des super-héros (et pour la petite histoire, un peu de leur sang a été mélangé à l'encre rouge utilisé dans la production du bouquin). Il faut dire que le look emblématique de leurs premières années (c'était avant l'abandon provisoire des costumes et des maquillages dans les années 80) avait une influence très comic-book. Chose amusante, Gene Simmons a révélé qu'il était le seul fan de comics de la bande.

Après une pause dans les années 80, la publication des comics KISS a repris dans les années 90 pour ne plus jamais s'arrêter. Tout d'abord de façon non officielle, chez le petit éditeur indé Revolutionary Comics, puis chez Image, Dark Horse, Platinum Comics, IDW et même Archie ! Depuis 2016, les bandes dessinées KISS ont trouvé refuge chez Dynamite, avec une nouvelle série, des mini-séries et bien sûr des crossovers

Dynamite publie de nombreux comics inspirés de la trilogie Evil Dead depuis le début des années 2000. La maison d'édition spécialisée dans les franchises a acquis les droits du troisième film, Army of Darkness, ce qui explique pourquoi "Evil Dead" n'apparaît jamais dans les titres (le petit éditeur Space Goat s'est ensuite procuré les droits d'Evil Dead 2, lançant ainsi leurs propres séries de B.D. indépendantes de celles de Dynamite et également traduites en V.F. chez Vestron). La première mini-série Army of Darkness était la suite directe du troisième film de Sam Raimi...et très vite, Ash Williams a rencontré de nombreux autres personnages, des monstres classiques à Freddy & Jason en passant par Re-Animator, Xena et même une virée sanglante dans l'univers Marvel Zombies !

Publiée en 2018, la mini-série KISS/Army of Darkness imagine la rencontre entre Ash Williams et le groupe alors au sommet de sa gloire. KISS n'est pas que le plus grand groupe du monde, ils sont aussi des guerriers surnaturels qui tirent leurs pouvoirs magiques d'une force appelée le Destroyer et de l'énergie du rock (et de la passion de leurs fans, la KISS Army). Lors d'un concert en 1979, KISS affrontent la secte de Mister Blackwell, qui se sert du Necronomicon pour envoyer Demon, Starchild, Spaceman et Catman dans le passé. Un affrontement qui va avoir des effets sur le destin d'un certain Ashley J. Williams, l'empêchant de se rendre dans une cabane dans les bois et créant une nouvelle ligne temporelle...

Les scénaristes Chad Bowers et Chris Sims (X-Men '92) imaginent alors un remake de Evil Dead 3 : L'Armée des Ténèbres en y incluant les KISS. Une amusante réécriture qui revisite les grands moments du long métrage de Sam Raimi en imaginant ce qui se serait passé si Ash était arrivé trop tard pour combattre les Cadavéreux. C'est plutôt bien ficelé, avec des idées bien trouvées, une bonne caractérisation, un rythme soutenu, de l'humour, des rebondissements...un bon petit  divertissement qui mêle de façon très sympathique les deux univers, avec un joli final à la clé.

On retrouve tout de même le défaut principal des comics Dynamite qui concerne la partie graphique. Oh, ce n'est pas mauvais, mais le style de Ruairi Coleman n'est pas vraiment remarquable...il chope bien les caractéristiques des personnages, mais ce n'est pas très souple dans l'action et ça manque souvent de détails dans les décors (quand il y en a). À noter aussi deux ou trois coquilles dans cette édition VESTRON (un album à couverture souple, un peu plus petit que le format comics habituel).

 


En bref

No place for hidin', Baby. No place to run. You pull the trigger on my love gun. Groovy !

7
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (436)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
16,95€
Boutique en ligne
16,95€
Boutique en ligne
16,95€
Laissez un commentaire