7

Critique de Bootblack #1

par vedge le ven. 5 juil. 2019 Staff

Rédiger une critique
This is my way

L’auteur nous replonge à nouveau dans le New York du début du XXe siècle, auprès des émigrants qui ont construit l’Amérique.

Sur cette terre promise où tout semble possible, le racisme anti-émigré, la différence de classe est partout criante et lourde à porter.

Al, un jeune garçon devenu orphelin, souhaite s’extraire de son milieu pour les beaux yeux de Maggie.

De petits boulots en petits trafics, le chemin est long et difficile.

On retrouve avec plaisir le dessin sensible et inspiré de Mickaël.

Il n’a pas son pareil pour nous parler des petites gens avec tendresse et justesse.

Des couleurs pastel donnent à l’ouvrage l’atmosphère que l’on imagine du lieu et de la période.

Chaque case porte son sens ; Personnages et décors sont traités avec beaucoup de justesse.

En tris cases de parties de visages en gros plan, par exemple, l’auteur dénonce un inceste à mots couvert.

Il nous montre aussi l’inutilité et la sauvagerie de la guerre, dès la première planche, sans sang, sans combat, seulement de la boue et des corps que AL enterre, récupérant leurs plaques d’identification.

C’est superbe.

En bref

L’histoire d’un jeune orphelin d’émigrants, en quête d’amour et de réussite, survivants de combines dans l’Amérique des années 30.

7
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2284)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)