9

Critique de Selina Kyle - Catwoman #1

par Blackiruah le lun. 8 juil. 2019 Staff

Rédiger une critique
On finit toujours par aimer un chat errant… Toujours

J’aime les chats. Catwoman aime les chats. Voilà tout est dit achetez cette nouvelle série : allez tchao !

Bon, soyons un peu plus sérieux. Après un passage remarqué sur la série Batman avec Tom King, Joëlle Jones nous lance une nouvelle série sur Catwoman suite à [attention spoil] l’échec du mariage entre Bruce et l’héroïne [Fin Spoil]. Ainsi, Selina Kyle part pour se reconstruire dans une autre ville, où elle trouvera une nouvelle némésis qui use originalement son costume et donc son symbole pour sévir dans la ville. Mais, leçon que tout le monde doit connaître, il ne faut jamais jouer longtemps avec un chat…. et encore moins avec Selina.

Joëlle Jones nous avait expliqué lors de notre interview* qu’elle adorait le costume du run d’Ed Brubaker, mais elle avait oublié de nous dire qu’elle appréciait aussi ce dernier. Car cette nouvelle série fait plus que rendre hommage à ce passage important de la vie de Catwoman : non seulement, elle le réhabilite mais elle s’inscrit complètement dans sa continuité.

Et à ce petit jeu, l’artiste fait forte impression. Non seulement elle parvient à exposer une nouvelle situation où Selina va devoir se reconstruire après l’affaire du mariage, mais parvient aussi à nous installer une nouvelle vilaine avec le luxe de plonger également dans les différentes psychologies. C’est très efficace et j’ai été étonné de la direction prise, par l’autrice, très intrigante. Chapeau !

Mais qui dit Joëlle Jones, dit des pétages de rétines à foison. Seigneur Landers, que c’est magnifique ! Les planches sont très stylisées grâce à ces traits noirs épais élégants (signature de l’artiste) et les scènes d’action sont vertigineuses. J’avoue avoir arrêté ma lecture à plusieurs reprises juste pour contempler les pages qui démontrent tout le talent de l’auteur (au point de regretter la présence de Fernando Blanco sur les flashbacks, bien qu’ils ne soient pas mauvais en soit). C’est, à mes yeux, la meilleure dessinatrice de personnages féminins de nos jours et ce n’est pas ce premier volume qui va me faire mentir.

___________________________________________________________

Lien Itw : https://www.sanctuary.fr/article/33260/

En bref

Ornée d’une couverture sublime d’Artgem, vous ne serez pas déçus une fois l’album ouvert. Il vous révélera un excellent début de run qui non seulement réhabilite tout le travail d’Ed Brubaker mais développe également une nouvelle intrigue intimiste autour de Selina, révélant un aspect psychologique intrigant du personnage... comportement d’ailleurs assez proche des chats… Forcément un must have. Voila donc un premier volume qui s’avère incontournable pour les fans de l’héroïne mais pourrait ravir également tout nouveau lecteur : laissez vous tenter, vous allez vous régaler !

9
Positif

Les dessins forcément

S’inscrit dans la suite du run de Brubaker

Les scènes d’action folles

Pleins de chats !

La couverture

Negatif

Fernando Blanco fait pâle figure à côté de Joëlle Jones

Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (486)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 1 0 Commenter !
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Laissez un commentaire