8

Critique de Sentry

par Le Doc le ven. 26 juil. 2019 Staff

Rédiger une critique
Le Héros oublié...

Il était le plus grand super-héros de l'univers Marvel...mais plus personne ne se rappelle de lui. Sentry est né de l'imagination des scénaristes Paul Jenkins et Rick Veitch, qui ont développé le concept à la fin des années 90 pour la collection Marvel Knights chapeautée par Joe Quesada et Jimmy Palmiotti. Les éléments principaux étaient déjà là dans le pitch de départ : un gars sur le déclin, qui lutte contre son addiction (l'alcoolisme); un personnage dont l'histoire est liée à celle de l'univers Marvel et dont les flashbacks seraient racontés en empruntant différents styles,; l'événement cataclysmique qui a conduit à ce que tout souvenir de l'existence de Sentry soit effacée de la mémoire collective (et de celle de Robert Reynolds lui-même).

Intéressé par cette présentation, Joe Quesada a donné son feu vert pour une mini-série qui réunirait le duo qui a fait le succès de la maxi-série Inhumans, Paul Jenkins et Jae Lee. Rick Veitch s'est donc retiré (sans en vouloir à son ami Paul Jenkins, d'après les articles de son blog relatant la genèse de Sentry) et une amusante communication (qui impliquait notamment Stan Lee) a été mise en place autour de ce nouveau personnage.

La première partie de la carrière éditoriale de Sentry consiste en une mini-série de 5 épisodes et une suite sous la forme de 5 numéros spéciaux réédités récemment par Panini dans un volume de la collection Marvel Deluxe. Par une nuit sombre et orageuse, Robert Reynolds se réveille en sursaut. Bob est un homme d'une quarantaine d'années, avec une brioche de buveur de bière, pas le profil type du super-héros. Et pourtant, il sait que quelque chose ne va pas. Des souvenirs lui reviennent en mémoire, des souvenirs qui ressemblent à des cases de B.D. de Jack Kirby (Jae Lee adapte joliment son style pour rendre hommage à ces différentes périodes de l'histoire des comics). Même si sa femme ne le croit pas, il sait qu'il était le puissant Sentry et que son vieil ennemi, Void, est aussi de retour.

Ce premier chapitre est bien construit, parce qu'il fait vraiment douter sur la véracité des déclarations de Robert Reynolds qui pourraient bien passer pour des délires d'alcoolo. Dans les dernières pages, il revêt même un "costume" qui consiste en une simple veste et un drap attaché par des épingles en guise de cape. Tout pour faire passer Reynolds pour un allumé. Et soudain, il s'envole...

Robert Reynolds entame alors une quête pour retrouver son intégrité et convaincre ses anciens amis de la menace à venir. Il était le meilleur ami de Reed Richard, le seul en qui Hulk avait confiance, celui qui a permis à Peter Parker de gagner le prix Pulitzer. De révélations en révélations, le récit intrigue et ses aspects les plus sombres conviennent parfaitement aux atmosphères créées par les planches de Jae Lee. L'ensemble est bien ficelé et la première mini-série se referme sur une fin ouverte.

L'histoire se poursuit dans une série de one-shots qui permettent d'approfondir les relations perdues entre Sentry et les autres héros (Spider-Man, Les F.F., Hulk, Angel). Malgré une narration parfois un peu lourde (Paul Jenkins abuse un peu trop de la voix-off et des descriptifs), ces épisodes supplémentaires ne manquent pas de scènes intéressantes et la partie graphique est très solide (Rick Leonardi, Phil Winslade, Bill Sienkiewicz, Mark Texeira). Et puis vient le dernier chapitre (à nouveau dessinée par Jae Lee) et la surprise finale très efficacement orchestrée. Après la chape de ténèbres des débuts, les dernières cases sont plus lumineuses et placées sous le signe de l'espoir...

Mais l'histoire de Robert Reynolds n'était pas terminée...

 

En bref

Cette première fournée d'épisodes se suffisent en effet à eux-mêmes. Les choses auraient pu s'arrêter là, mais Sentry est revenu...et pas toujours pour le meilleur...

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (462)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
28,00€
Boutique en ligne
28,00€
Boutique en ligne
28,00€
Laissez un commentaire