8

Critique de Nez de cuir

par vedge le mer. 28 août 2019 Staff

Rédiger une critique
L’homme derrière le masque

En ce début de XIXe siècle, un fougueux jeune homme, soldat de l’armée de Napoléon revient défiguré de la guerre.

Ce handicap, cette difformité, noircit son âme qui devient violente et l’empêche d’espérer à l’amour sincère quand il le rencontre.

C’est une histoire romantique, de sentiments tumultueux, trop grands pour deux cœurs trop fragiles et trop entiers.

S’ils ne s’unissent pas, ils déclineront rapidement loin l’un de l’autre.

Superbe adaptation du roman éponyme de Jean de la Varende, cette BD se pare des plus beaux atours que le dessin de Jacques Terpant lui donne.

Un dessin sur papier, à l’ancienne, qui valorise la nature, les visages et les sentiments.

Cet homme dont la couleur du masque varie du blanc de l’indifférence au marron du doute et du désir, puis au noir du gouffre béant de solitude dans lequel il chute ; Cet homme est terriblement attachant.

Il nous renvoie, comme l’auteur du roman, aux tragédies épiques et aux grands sentiments.

Une BD rare à lire et relire.

En bref

Un soldat de Napoléon voit sa vie brisée deux fois ; Par une blessure physique qui le défigure, puis par une blessure amoureuse qui l’anéanti.

8
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2035)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
16,90€
Boutique en ligne
16,90€
Boutique en ligne
16,90€
Laissez un commentaire