6

Critique de Batman #1

par Le Doc le ven. 13 sept. 2019 Staff

Rédiger une critique
Le Joker !

Comme Superman avant lui, Batman s'est vu rapidement accorder un deuxième titre à son nom, juste un an après le succès de Detective Comics #27 en 1939. Les sommaires proposaient plusieurs histoires à l'époque et Batman #1 est historique à plus d'un titre car il contient les premières apparitions de deux antagonistes emblématiques de l'univers du Chevalier Noir : le Joker et Catwoman (alors appelée The Cat).

Les historiens des comics ont crédité Jerry Robinson (alors âgé d'à peine 18 ans et assistant de Bob Kane) pour la création du Joker et Bill Finger pour le développement du personnage. Bob Kane n'a jamais reconnu l'importance de Robinson, prétextant que le jeune homme n'a apporté que la carte du Joker qui a inspiré le look du futur ennemi juré de Batman. Les déclarations du trio sont contradictoires...mais on sait aussi que Bob Kane aimait tirer la couverture à lui...

Selon Robinson, c'est lui qui a eu l'idée d'un ennemi qui mettrait Batman à rude épreuve, comparé à la longue liste de  gangsters interchangeables. Et c'est Bill Finger qui est venu avec le détail qui est devenu la signature visuelle du Joker, ce rictus perpétuel emprunté au maquillage de l'acteur Conrad Veidt dans le film L'Homme qui rit.

Dans sa première apparition, le Joker est présenté comme un génie criminel qui opère dans l'ombre, un psychopathe sadique qui tue ses proies en utilisant déjà le fameux gaz qui laisse sur le visage de ses victimes un sourire grotesque. Le ton est sombre (avant que la caractérisation du Clown Prince du Crime devienne un peu plus légère dans les années 50 et 60) et le rythme est soutenu tout au long de ces 13 pages qui voient le Joker et le Duo Dynamique engagés dans le premier d'une longue série d'affrontements. Le dessin est tout de même assez faible...comme souvent avec Bob Kane, les visages carrés sont trop figés et les perspectives et anatomies sont hasardeuses (pour la deuxième case du Joker, on dirait même qu'il a décalqué le visage de Conrad Veidt).

Le deuxième combat entre Batman et le Joker ne s'est pas fait attendre puisqu'il s'est déroulé dans une deuxième histoire de Batman #1, à l'issue de laquelle le vilain devait mourir (il paraît que Bill Finger n'aimait pas trop l'idée des ennemis récurrents). Mais le responsable éditorial Whitney Ellsworth en a décidé autrement et le Joker est ensuite apparu dans huit autres numéros sur les douze premiers de la revue Batman.

En bref

6
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (642)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Batman
8
Batman T.1

Batman T.1 Staff

Lire la critique de Batman T.1

8
Batman T.8

Batman T.8 Staff

Lire la critique de Batman T.8

Boutique en ligne
9,99€
Boutique en ligne
9,99€
Boutique en ligne
9,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)