8

Critique de Stan Lee rencontre...

par Le Doc le dim. 3 nov. 2019 Staff

Rédiger une critique
Excelsior !

Bien avant sa longue liste de cameos cinématographiques, Stan "The Man" Lee avait pris l'habitude de se mettre en scène dans les pages des comics, aux côtés des autres scénaristes et dessinateurs vedettes de la Maison des Idées. Cette  initiative faisait partie des choses qui rendaient les bandes dessinées Marvel si spéciales par rapport à celles de la Distinguée Concurrence. Ainsi dans Fantastic Four #10 (1963), on découvrait que Reed Richards discutait régulièrement avec Stan Lee et Jack Kirby des intrigues des comics publiés par la version fictionnelle des éditions Marvel. Et dans ces pages, Stan et Jack recevaient même la visite du Docteur Fatalis.

Dans les différents annuals (comme le premier de Amazing Spider-Man et le cinquième des Fantastic Four), il y avait régulièrement des vignettes humoristiques décrivant le délirant quotidien du Marvel Bullpen. Stan a toujours affirmé qu'il aimait écrire des histoires comiques et il y pratiquait souvent assez savoureusement l'auto-dérision.  Publiés en 2006 pour fêter le 65ème anniversaire de l'arrivée de Stan Lee à Marvel (alors appelé Timely Comics), les numéros spéciaux Stan Lee meets... sont les héritiers de cette tradition.

Au nombre de cinq, ces one-shots proposent plusieurs histoires réparties de cette façon : une rencontre entre Stan et cinq de ses co-créations préférées, une histoire additionnelle par les créateurs stars du moment qui rendent hommage à l'héritage de Lee, un gag de deux pages et un épisode classique des sixties scénarisé par Smilin' Stan. Programme copieux qui n'avait été que partiellement traduit en V.F. (principalement dans Comic Box). L'album que Panini sort ce mois-ci dans la collection Deluxe reprend l'intégralité des sommaires des Stan Lee meets....

Et Stan rencontre Spider-Man, le Docteur Strange, le Docteur Fatalis, la Chose et le Surfer d'Argent. L'accent est bien évidemment mis sur l'humour, avec un regard un brin irrévérencieux sur sa légende et celle de ses personnages. Ce bon vieux Stan empêche Spidey de raccrocher sa toile à cause de ses responsabilités envers les sociétés qui produisent tout le merchandising Spider-Man; il se rend compte qu'être Maître des Arts Mystiques ne pèse pas grand chose face aux problèmes du monde réel; il ennuie le Docteur Fatalis à cause de son manque d'intérêt en politique internationale; il fait un sort à la réputation de "héros le plus tragique des comics" de la Chose et il se moque du côté verbeux et chouineur du Surfer. Un ensemble inégal et fun, une récréation certes anecdotique mais qui m'a bien fait sourire. Graphiquement, il y a du beau monde avec Olivier Coipel, Alan Davis, Lee Weeks (dommage tout de même que l'encrage de Nelson soit un peu trop envahissant) et le regretté Mike Wieringo. Seul l'épisode dessiné, encré et colorisé (de façon très artificielle) par Salvador Larroca est un cran en-dessous.

J'ai globalement passé un bon moment avec les histoires secondaires qui explorent, chacune de façon différente, l'héritage de Stan. Joss Whedon et Brian Bendis sont plutôt bons dans l'exercice humoristique, le second mettant en scène les bureaux de Marvel comme Stan en son temps dans les annuals. Roy Thomas s'amuse avec le Stan des années 40...il y a juste Jeph Loeb qui est moins convaincant avec son segment entre Stan et Fatalis. Aux dessins, que du bon avec Michael Gaydos, Mark Bagley, Scott Kolins et Ed McGuinness. Je garde le meilleur pour la fin, "Le Magicien", un petit bijou écrit par Paul Jenkins et superbement dessiné par Mark Buckingham, une très belle réflexion sur l'inspiration, le pouvoir de l'imagination et le sens du merveilleux.

Ce sommaire bien fourni est donc complété par des sympathiques et cartoonesques gags de deux pages, des classiques (des F.F. par Lee et Kirby, le Doctor Strange de Lee et Barry Smith, un Silver Surfer dessiné par Buscema et le fameux épisode qui voit Peter Parker révéler son identité secrète à ses amis sous l'effet d'une grippe carabinée) et par une interview réalisée au moment de la sortie des Stan Lee meets..., exercice amusant tant ceux qui la conduisent en savent souvent plus qu'un Stan The Man à la légendaire mauvaise mémoire ! 



En bref

Nuff Said !

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (641)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
30,00€
Boutique en ligne
30,00€
Boutique en ligne
30,00€
Boutique en ligne
30,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)