8

Critique de Battle Royale #8

par Auray le mar. 12 nov. 2019 Staff

Rédiger une critique
La bataille finale

L'ultimate edition de Battle royale m'a replongé dans cette adolescence où je m'étais passionné pour ce manga au point, ce qui est rare chez moi, de visionner le film de Kinji Fukasaku, lui-même adapté du roman de Koushun Takami. Vous aurez d'ailleurs pour ce dernier volume une interview croisée entre lui et le dessinateur, Masayuki Taguchi. Car, oui, nous approchons du final.

Franchement, on reste pertinent par rapport à ce qui nous a été offert précédemment : de la violence, de l'émotion et du suspense. J'aurais été fortement déçu si un clin d'oeil n'avait pas été fait aux amis de Shūya lors de la bataille finale contre l'ignoble Kiriyama, il n'en est rien. Les pleines pages sont mêmes à ce moment fantastique. Kawada est mise en avant, car, enfin, son plan dont on parle depuis le début de cette histoire est dévoilée. Encore une fois le processus reste ingénieux, d'ailleurs pour ceux qui ont lu le roman de Koushun Takami, les événements qui s'ensuivent reste foncièrement différent, ce qui permet à ses lecteurs de faire une douce comparaison.

Par la suite, dans la deuxième moitié, deux récits nommés Angels'Border sont proposés pour compléter cette expérience. Les dessins de Mioko Ohnishi et Youhei Oguma ne sont pas forcément mes favoris, mais il raconte deux belles histoires. Le premier dessinateur propose de s'approcher du groupe des filles dans le phare, et le deuxième plutôt sur l'hackeur Shinji. J'ai vraiment apprécié les deux, le sujet reste actuel, comme ces deux filles, dont l'une est amoureuse de l'autre sans lui avouer, ou cet esprit de révolution qui émane des dernières pages. En général, cela reste pertinent par rapport au récit initial, c'est normal, puisque c'est encore une fois le romancier qui travaille, accompagné de N-Cake, cette fois-ci.

J'avais peur en voyant que toute la deuxième moitié contenait que des spin-offs, pourtant, ils restent agréables à lire et proposent une belle prolongation à notre lecture, même s'ils n'épargnent pas nos sentiments face à cette satire violente de notre société. Mais pour une fois, j'ai envie d'écrire que cela reste pour l'instant une fiction, mais pragmatiquement, la guerre dans laquelle sont enrôlées de jeunes enfants pourrait s'y rapprocher, comme plus subjectivement, on imagine une ressemblance avec la pression de la société exercée sur notre jeunesse, et alors ne parlons même pas de celle de nos amis japonais... À nous tous de créer un monde plus équitable et plus juste.

En bref

Un dernier tome qui ne déçoit pas, et cette édition ultimate par Soleil manga prouve que cette série reste un classique, aussi bien pour les nouveaux lecteurs que pour les moins jeunes, comme le noble rédacteur de cette critique.

8
Positif

Le dessin de Masayuki Taguchi

Les scénarios de la série principale comme ceux des spin-offs de Koushun Takami

Une fin digne de l'ensemble de Battle Royale

Negatif

On use beaucoup de paquets de mouchoirs et c'est interdit aux âmes sensibles

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (397)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 1 0 Commenter !
Autres critiques de Battle Royale
Boutique en ligne
15,00€
Boutique en ligne
15,00€
Boutique en ligne
15,00€
Boutique en ligne
15,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)