9

Critique de Old West

par MassLunar le jeu. 5 déc. 2019 Staff

Rédiger une critique
Chiaki Maeda et sa conquête de l'Ouest

Une remarquable surprise que ce manga-western qui débarque sur nos terres grâce aux éditions Omaké. 

Tout d'abord, levons notre chapeau pour cette maison d'édition qu'est Omaké books. L'éditeur a lancé sa collection manga en mars 2019 et propose déjà un catalogue assez intéressant. Jusqu'à maintenant, je n'ai pas été déçu par leurs choix éditoriaux en matière de manga. Ainsi Omaké nous a proposé Bip-Bip Boy. Pour les passionné(e)s de gaming, c'est un titre à découvrir, un véritable hommage au rétro-gaming dans la culture japonaise. Du même auteur, l'éditeur a aussi proposé le dyptique Le Perce-Neige : âmes sensibles s'abstenir pour un titre éprouvant et glacial sur le thème de l'ijime (le phénomène du harcèlement au Japon). Enfin, début novembre, nous avons droit à Old West. 

Levons maintenant notre verre de whisky à Chiaki  MAEDA pour qui c'est le premier titre. Honnêtement, je crois bien qu'il n'existe pas énormément de manga-western. Pour tout souvenir, il me reste que l'anime du western post-apo Trigun ou l'obscur souvenir du premier volume du manga Peace Maker. Dans un genre qui est surtout accaparé par la BD française, c'est bon de voir du manga-western de temps en temps même si c'est peu fréquent. C'est ainsi qu'Old West peut capter votre attention. De plus, c'est un one-shot composé de plusieurs petites histoires aussi efficaces qu'une balle dans la tête. 

J'exagère un peu avec cette dernière comparaison car, à mon avis, ce qui fait le mérite de ce titre, c'est que Chiaki Maeda nous raconte des histoires du Vieux Ouest avec une certaine humanité, une bonne sensibilité assez plaisante. Omaké compare ce titre à un croisement entre Red Dead Redemption et Jirô Taniguchi. Pour le second, pourquoi pas ? On y trouve une certaine humanité, quelques instances de contemplations au sein d'un monde avec lequel les personnages entretiennent un rapport entre fatalité, rêve et doute. Pour la comparaison avec Red Dead, je suis un peu plus sceptique. Ne vous attendez surtout pas à du shotgun en permanence. Par contre, il est vrai qu'à chaque histoire, nous rencontrons de singuliers personnages très vite attachants. 

Rien qu'au niveau de l'écriture, Chiaki Maeda délivre un travail formidable, d'autant plus excellent qu'il est difficile de capter un récit en un courte histoire. La première Old West est assez tranquille et émouvante puis la qualité augmente , crescendo, avec des histoires à la fois simples et fortes. Un jeune braqueur n'arrive pas à tuer, un joueur prodige de poker joue sa vie sur une dernière partie, un jeune homme veut venger les souvenirs d'une chanson paternelle, un chasseur et un indien collaborent pour traquer un effroyable loup... Des histoires puissantes mais jamais suffisantes. Maeda parvint à capter quelques émotions de l'iconique western sans jamais tomber dans de la noirceur, de la sauvagerie ou du cynisme abusif. Nous suivons juste une galerie de personnages dont la vie semble se jouer sur chaque case , en quête d'une possible réponse qui se dessine sur la dernière page. 

Graphiquement, l'auteure reste dans une ambiance réaliste avec son lots de visages marqués, des regards éperdus dans le vide et un découpage presque cinégénique. Nous nous surprenons à retenir notre souffle lorsqu'un colt est dégainé et nous partageons la contemplation de ces regards éperdus face à un horizon sauvage et imprécis. Peut-être que Chiaki Maeda force un peu trop sur l'encrage et que certains de ses personnages principaux sont calqués sur les mêmes traits graphiques mais, sans chipoter davantage, le dessin de Maeda demeure remarquable par son réalisme et la justesse de ses expressions. 

Beau travail pour votre premier manga, Chiaki Maeda ! 

En bref

Old West est un coup de cœur. Chacune de ces cinq histoires représente un très bon travail d'écriture. Sans tomber dans des travers trop utilisés du western, Maeda s'approprie le souffle de l'Ouest sauvage avec sensibilité et justesse servi par un graphisme réaliste fort à propos. Peut-être LE one- shot(gun) de cette fin d'année.

9
Positif

Cinq histoires bien écrites avec des dialogues justes, des silences bien pesés servis par des personnages remarquables

Un one-shot qui peut déjà compter comme une excellente référence dans le rare manga western

Un graphisme réussi servi par un excellent découpage qui nous fait carrément vivre chaque instant

Negatif

Peut-être un léger abus au niveau de l'encrage ou quelques personnages un brin décalqués (mais rien de bien lourdingue dans l'ensemble)

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (67)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
8,50€
Boutique en ligne
8,50€
Boutique en ligne
8,50€
Boutique en ligne
8,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)