8

Critique de Divinity

par ScoobyDam le dim. 8 déc. 2019 Staff

Rédiger une critique
De la science fiction pour la mère patrie
Je n’ai découvert Valiant que cette année mais j’ai tout de suite aimé les ambiances et histoires qu’ils nous proposent. Editée chez Bliss, l’intégrale Divinity a été pour moi une découverte étonnante et plaisante.


Dans cet ouvrage, sont compilés:

      • les 4 Divinity
      • les 4 Divinity II
      • les 4 Divinity III : Stalinevers
      • 4 histoires courtes sur l’origine des héros du Stalinevers

Les trois arcs principaux sont scénarisés par Matt Kindt et dessinés par Trevor Hairsine: deux jolies découvertes pour moi également.


Dinity:

Le premier arc pose les bases de toute l’intrigue. Le récit est juste et très bien mis en place. En effet, ils n’ont pas besoin d’expliquer longuement, on comprend assez rapidement par nous-même dans quel univers se déroule l’histoire. L’idée de base est plutôt réaliste: on est en pleine Guerre Froide, la course à la conquête spatiale bat son plein. Les russes, se rendant compte que les américains vont réussir à poser le pied sur la Lune avant eux, décident de jouer la sécurité et d’envoyer une mission secrète le plus loin possible pour montrer qu’ils ne sont pas tout à fait à la ramasse.

La découverte des personnages se fait tout aussi facilement. On découvre différents caractères plutôt marqués mais qui restent naturels et on s’attache assez rapidement à ces diverses personnalités. Il n’y a pas de gentils ou de méchants, on est dans un monde plus complexe que la binarité habituelle.

Dans cette histoire, un personnage en particulier est développé: Divinity.

On croise également Unity, l’unité spéciale récurrente de Valiant. Mais aucune inquiétude si vous n’êtes pas familiers avec les personnages parce que la mise en situation est bien faite et la présentation rapide et efficace des personnages et suffisante à les intégrer dans l’histoire.


Divinity II:

Dans ce deuxième opus, un nouveau personnage est présenté et développé: Myshka. Comme pour le premier numéro, on n’a pas réellement de gentils vs méchants. Les psychologies des personnages sont assez bien écrites pour que l’on comprenne que chacun a ses raisons d’agir et de réagir comme il le fait.

Dans cette histoire, suite de Divinity, on retrouve les personnages de l’intrigue précédente. Unity décide d’utiliser Divinity et ses pouvoirs pour les aider à contrôler Myshka. On se retrouve projeté à travers le temps et l’espace dans des courses poursuites très bien menées et joliment exécutées.

Divinity III:

Au début de la lecture de cette partie, je me suis demandé quel était le lien entre Divinity II et ce dernier arc narratif. Je suis même retourné voir si je n’avais rien raté. Kindt nous projette dans un univers alternatif dans lequel Staline aurait réussi à annexer le monde. La liaison avec le déroulement logique des deux premiers actes se fait au fil de la lecture de cette troisième partie.

Le personnage principalement développé ici est Kazmir, dont la puissance surpasse celle des deux premiers cosmonautes si bien qu’il refaçonne la réalité pour que personne ne se rende compte que le cours de l’Histoire a été modifié.

Les interventions de héros de l’univers Valiant sont ici étonnantes car, dans ce récit, on nous les présente dans cet univers parallèle travaillant pour les russes.

Synthèse:

Pour ces trois actes superbement réalisés tant côté scénario que côté graphique, j’ai noté plusieurs points communs.

Tout d’abord le dessin et la colorisation m’ont beaucoup plu. J’ai adoré le travail des ombres qui donnent du relief et de la vie à l’action.

Ensuite les voyages à travers le temps sont très bien représentés, de façon dynamique et originale.

Les combats intervenants dans l’histoire sont aussi bien physiques que mentaux, et généralement gagnés par la psychologie et le dialogue, ce qui étoffe encore plus l’histoire et le côté humain et réel des personnages.

Pour terminer, un point négatif concernant la composition de certaines planches que j’ai trouvées compliquées à lire et à suivre. En effet, on a sur ces planches des bulles de dialogues qui s’intercalent avec des bulles de pensées en suspens (terminant par …). Quand on en a quelques unes, ça passe, ça rythme l’intrigue, mais là on en enchaîne un certain nombre et cela rend la lecture de ces moments moins fluide.

Divinity III - Héros du Stalinevers

Pour cette compilation d’histoires courtes, on nous développe un peu les personnages Valiant dans l’univers parallèle de Divinity III. Dans l’ensemble, c’est assez sympa à lire sans que cela n’apporte de réel intérêt au reste.

Je ne vais pas vous les passer une à une en revue mais sachez que j’ai beaucoup aimé celle sur Bloodshot, dessinée par Clayton Crain (dont j’apprécie beaucoup le travail), mais aussi celle sur Aric illustrée par CAFU et colorisée avec beaucoup de soin.


Pour l’édition, j’aime beaucoup les albums de chez Bliss. Ils sont agréables en main et les dossiers et recueils de couvertures sont toujours bien construits. Pour cet album, le dossier Commentaires est vraiment fantastique. On nous y présente des planches découpées en 3 étapes (crayonnés, encrage, colorisation) avec les commentaires des différents intervenants. C’est très intéressant et constructif et ça permet de comprendre plus simplement le processus créatif des auteurs et artistes.


En bref

Une intégrale très chouette avec une histoire développée et des dessins superbes. Si vous aimez la science-fiction, l’espace, les super-héros et Vladimir Poutine, vous serez ravis! Les dossiers en fin d’édition sont très instructifs et bien foutus.

8
Positif

L’édition avec ses dossiers en post-lecture

L’histoire de Matt Kindt

Les dessins de Trevor Hairsine

La colorisation (par David Baron)

L’encrage, surtout pour les ombres (par Ryan Winn)

La psychologie développée des personnages

La réinterprétation de certains personnages Valiant

Les voyages dans le temps

Negatif

Certaines planches dont la lecture n’est pas évidente

Le passage un peu brutal entre Divinity II et Divinity III

Les histoires un peu trop courtes pour être totalement appréciables pour les héros du Stalinevers

ScoobyDam Suivre ScoobyDam Toutes ses critiques (34)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 1 0 Commenter !
Boutique en ligne
35,00€
Boutique en ligne
35,00€
Boutique en ligne
35,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)