7

Critique de Pink & Mameshiba

par Imitatia le dim. 8 déc. 2019 Staff

Rédiger une critique
Pas facile tous les jours d'être fan d'idols quand on est professeur !

Déjà connu en France notamment pour ses one-shot Let’s be a family et Sick, Tomo Kurahashi signe son retour cette fois-ci avec le one-shot Pink & Mameshiba aux éditions Taifu. Au programme: un professeur à mi-temps fan d’idols masculins et son élève au caractère bien trempé.

En quelques mots, Pink & Mameshiba, c’est l’histoire de Ken, jeune professeur, fan d’idols masculins et plus particulièrement du groupe L. Planet, et plus particulièrement encore d’un membre de ce groupe: Atsuto. Comme bien souvent, ce dernier est bien loin d’assumer ouvertement la passion qui l’anime et veille particulièrement à ce que son secret soit bien gardé, notamment auprès de ses élèves, pour garder bonne réputation. Mais, le hasard faisant bien les choses (ou peut-être pas), Ken découvre avec effroi que le vendeur du magasin qu’il fréquente pour acheter ses CDs et produits dérivés n’est autre qu’un élève de son lycée ! Afin d’emporter son secret dans sa tombe, Ken accepte la proposition plus que douteuse de cet élève… Devenir son chien (les jeunes de nos jours ont de bien drôles d’idées) !

Scénaristiquement, si l’histoire se présente comme un cliché encore très ancré dans le Boy’s Love: une histoire d’amour débutant sur un chantage, la mangaka arrive finalement à s’en éloigner quelque peu. On se rend très vite compte que le chantage sur lequel débute la relation de nos deux protagonistes n’est finalement qu’un prétexte pour rapprocher les deux jeunes hommes. En effet, si le côté “soit mon chien” titillait votre curiosité, vous serez très vite déçus puisque, à part de très rares fois, les personnages ne reviennent absolument pas là-dessus. Et je suis sûre qu’au fond, cela en rassure certains. On est donc en présence de deux hommes qui apprennent doucement à se connaître et à connaître les passions de l’autre, du moins celles de Ken. Pour ce qui est de Haruma, au début du tome on ne sait que très peu de choses sur lui mais c’est pour finalement apprendre que lui aussi cache un secret…

Les traits de l’auteure rendent le tout très doux, même si à nouveau avec Pink & Mameshiba, la question du consentement est encore évincée… Enfin, dans le Boy’s Love on aime se faire forcer un peu la main ! Ceci mit de côté, il n’y a aucune violence ou humiliation entre les personnages comme le synopsis de base pourrait laisser penser, avec l’idée notamment de faire de son partenaire son “chien”. Comme je le disais plus tôt il n’en est rien et on remarque même très vite que les deux protagonistes développent des sentiments l’un pour l’autre. Même si un rival, à peine conscient d’en être un, vient inconsciemment faire obstacle à leur relation. Nos trois protagonistes principaux sont tous attachants à leur façon, et finalement c’est une histoire rafraîchissante que Tomo Kurahashi nous propose, de quoi refermer votre tome avec le sourire.

En bref

Pink & Mameshiba est dans l'ensemble un one-shot agréable à lire, avec des dessins toujours aussi beaux et des personnages attachants. Il ne révolutionne pas le genre, mais il reste très plaisant à découvrir !

7
Positif

Des personnages attachants

Un trait doux

Negatif

Une histoire peu originale encore bien ancrée dans les clichés du genre

La question du consentement encore floue

Imitatia Suivre Imitatia Toutes ses critiques (19)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
8,99€
Boutique en ligne
8,99€
Boutique en ligne
8,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)