7

Critique de Old Man Quill #1

par Auray le lun. 30 déc. 2019 Staff

Rédiger une critique
Les Old Men de la Galaxie

Pour ceux qui n'ont pas lu Old Man Logan il y a une dizaine d'années, sachez qu'en plus de pouvoir rattraper à tout moment votre retard par des rééditions permanentes de la part de l'éditeur, vous pouvez également lire sa suite dans les collections Marvel Now ou Legacy. De plus, dans ce monde créé de toutes pièces par le fameux Mark Millar et Steve McNiven, vous avez également le récent Old Man Hawkeye qui se passe avant tout ceci. Mais, comme toujours chez Marvel, on peut suivre ces séries indépendamment, mais il serait dommage de se passer d'ouvrages qualitatifs. Old Man Quill est-il une réussite comme ses compagnons ? La vraie suite du monde imaginée par les récits précédemment sera-t-elle aussi captivante ?

C'est justement Ethan Sacks qui a oeuvré sur Old Man Hawkeye qui continue à prolonger notre histoire se passant sur les Terres Perdues, et on s'y retrouve effectivement très vite par un subterfuge scénaristique assez drôle. Sinon, on remarque un Old Man Quill qui a perdu sa langue, on nous l'explique dès les premières pages. Il reste assez la tête dans les nuages ou dans l'espace si vous voulez, cela fait assez bizarre, mais vous pourrez compter sur le bon vieux Rocket pour lui secouer les puces, et mettre l'ambiance à lui tout seul. On s'attache quand même à la personnalité de Peter, même s'il faut le préciser, pour la création de ses origines, on n'a pas été chercher bien loin dans les codes super-héroïques.

Pourtant, cela ne gâche en rien notre plaisir de retrouver ce futur parallèle. Déjà le dessin de Robert Gill (Totally Awesome Hulk) ressemble fortement à ceux d'Old Man Hawkeye par Marco Checchetto, qui lui-même souhaitait respecter l'univers imaginé par Steve McNiven, vous suivez ? En plus d'être pertinent, c'est très joli ! Mais on y retrouvera, et on recherchera même les ramifications avec cette précédente histoire, c'est un des côtés les plus amusants de tout ceci, de marcher dans les traces du vieux Hawkeye.

Au sujet des trois derniers épisodes, c'est le dessinateur Ibraim Roberson qui prend le relais. Rien ne choque, car il a participé lui aussi à Old Man Logan ou Old Man Hawkeye. J'ai beaucoup aimé la partie graphique lors du tournoi contre... un invité surprise. D'ailleurs, c'est ce que l'on aime sur ce titre, les personnages Marvel sont tellement nombreux, que l'on apprend encore des décès ou l'identité de ceux qui ont survécu dans cet univers à la Mad Max. Le petit plus est bien naturellement l'introduction de quelques éléments cosmiques que je vous laisse découvrir pour préserver tout ce qui fait la saveur de ce titre.

Les Gardiens ont bien vieilli, pourtant, à part Old Man Quill du fait de son nouveau vécu, tous n'ont pas pour autant changé de caractère. Le vieux Rocket est toujours aussi charismatique, et heureusement pour nous. Après l'adaption de ce que peut nous offrir le nouveau Peter, on se met à craindre pour lui tant il est particulièrement fragile psychiquement, et ça, c'est bien nouveau, contrairement à sa nouvelle origine super-héroïque.

En bref

Les premières pages m'ont déçu par le manque d'originalité, mais c'est bien le seul point faible de cette nouvelle série qui a bien fait de prolonger le mythe d'Old Man Logan. Les prolongations restent agréables et assez riches au final, grâce au travail en amont dans Old Man Hawkeye. Les éléments cosmiques amenés de manière intelligente finiront par vous convaincre de se lancer une dernière fois (?) dans les Terres Perdues.

7
Positif

Les éléments cosmiques sont bien traités pour mieux les rendre dans le monde d'Old Man Logan et Hawkeye

Rocket fait le show

Les dessins de Robert Gill et d'Ibraim Roberson sont pertinents aux œuvres précédentes

Negatif

On n'a pas été cherché bien loin pour créer les origines du vieux Quill

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (500)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
18,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)