8

Critique de Autre Terre #1

par Le Doc le dim. 12 janv. 2020 Staff

Rédiger une critique
L'Alpha et l'Oméga

En ce début d'année 2020, Delcourt s'intéresse aux comics d'une toute nouvelle maison d'édition, Ahoy Comics. Cette structure, dont le nom est un acronyme pour "Abundance, Humor, Originality, Yes", a en effet été fondée en 2018 par Hart Seely, Tom Peyer (scénariste et responsable éditorial chevronné qui officie dans la bande dessinée étasusienne depuis la fin des années 80), Stuart Moore et Frank Cammuso. Les titres de Ahoy sont tous au format mini-série et chacun de leur fascicule est fourni en suppléments, comme des histoires courtes (en BD ou en prose), des illustrations, des textes, des gags...

Leur première publication est The Wrong Earth, traduite en français sous le titre L'Autre Terre. Tom Peyer (Legion of Super-Heroes, Hourman, Quicksilver...) s'occupe des scénarios, tandis que Jamal Igle (Supergirl, New Warriors...) signe les (très bons) dessins. L'Autre Terre joue sur une idée aussi classique que très bien développée par ses auteurs. L'Homme-Libellule est le héros de la Terre-Alpha, une réalité inspirée par les comics de l'Âge d'Argent et par la série TV Batman des années 60. La première page débute d'ailleurs comme la seconde partie d'un épisode du cultissime feuilleton. On retrouve L'Homme-Libellule et son fidèle partenaire Dard après le fameux cliffhanger alors qu'ils se libèrent du piège de leur ennemi Numéro Un d'une façon délicieusement absurde. L'univers est naïf, coloré, les dialogues sont volontairement pompeux (le traducteur Alex Nkolavitch a du bien s'amuser à retranscrire ce style) et les coups sont évidemment accompagnés d'onomatopées bien voyantes.

Sur la Terre-Oméga, les choses sont différentes. Dragonfly, la version alternative de l'Homme-Libellule, est un justicier violent qui évolue dans des ruelles sombres et crapoteuses et qui n'hésite pas à tuer. Le travail sur les couleurs participe efficacement à la différenciation des deux Terres. Dragonfly affronte aussi sa propre version de Numéro Un et les deux vilains ont des points communs, comme le pouvoir de se déplacer à travers des miroirs. Dragonfly se retrouve alors dans le monde de l'Homme-Libellule...et inversement !

Et c'est comme si le Batman personnifié par Adam West et le Batman du Dark Knight de Frank Miller (comparaison souvent utilisée pour décrire le titre) échangeaient leurs places. Passé le choc initial, Tom Peyer développe une réflexion intéressante sur les deux super-héros, leurs méthodes et leurs façons respectives de réagir à ce passage derrière le miroir. Cela commence comme un pastiche, avec des passages très amusants et des références bien digérées...et au fil des épisodes, le traitement judicieux donne une intrigue solide, avec une bonne gestion des rebondissements et une évolution de ses protagonistes qui entretient l'intérêt pour de nouvelles aventures.

Des bonus sont présents en fin d'album : deux histoires courtes sur le passé de Dragonfly, des couvertures, des crayonnés et des études de personnages commentées par Jamal Igle.

En bref

Dragonfly et l'Homme-Libellule seront de retour prochainement dans une nouvelle mini-série signée Tom Peyer et Peter Krause qui servira de préquelle à "L'Autre Terre" !

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (520)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Laissez un commentaire