7

Critique de Le patron est une copine

par MassLunar le sam. 18 janv. 2020 Staff

Rédiger une critique
Les petits tracas d'un drag-queen

Pour clôturer sa fin d'année 2019, Komiku a décidé de publier quelques premiers travaux professionnels de leurs auteurs fétiches. Avec Mikihisa  Konishi pour Divin Meteor, on peut relever une bonne surprise avec ce sympatique one-shot Le Patron est une copine  de Nagabe, l'auteur de L'enfant et le maudit.

Je connais ce dernier titre de réputation : un conte noir dans lequel le style anthropomorphique est roi, en somme un titre assez détonnant dans le champ éditorial (même si des titres originaux font de plus en plus d'apparitions dans les librairies). Le premier titre pro de Nagabe peut être considérer sur deux facettes : une facette engagée à la fois sociale et individuelle sur l'acceptation de soi et une facette humoristique donnant lieu à un certain comique de situation, de caractère autour du quiproquo et du triangle amoureux. L'une comme dans l'autre, ces deux facettes demeurent très relevées par le style graphique de Nagabe qui, déjà pour son premier travail pro, délivre un remarquable travail anthropomorphique autour de ces personnages. 

Honnêtement, sans ce style anthropomorphe, je ne sais pas si ce one-shot serait aussi sympa et mémorable à lire. La combinaison fable et social, ce mix hybride entre expressions "animalières" greffés sur des corps humanoïdes musclés, voir sexyS, n'hésitons pas à le dire, donne à ce titre un curieux timbre graphique. Le Patron est une copine peut apparaître comme un petit ovni de par son style et c'est justement cela qui le rend plutôt unique dans son genre même si le style anthropomorphe n'est pas nouveau dans le manga. Nous en avons un exemple actuel avec la série Beastars. 

Nagabe maitrise son style : il l'affine dans le détail afin de donner plus de coeur et de beauté à ses personnages. Il minimise parfois leurs traits dans les instances humoristiques. Son travail expressif n'est pas toujours égal comme en témoigne le personnage de George, l'oiseau américain dandy, tout en retenue face au furibard et farceur chien-loup qu'est Danto. 

Au niveau du sujet, même si ce one-shot revêt un caractère social comme en témoigne quelques passages sérieux autour de Falnail et de son goût pour le travestissement ( qui est fond sa liberté). Ce n'est pas non plus une ode à la différence, ce n'est pas un titre engagé qui va chercher à changer la situation du personnage. D'ailleurs, c'est sans doute  là le léger reflet dramatique de ce titre dont le contenu engagé se trouve dans le fait que Falnail est obligé de cacher ses attirances dans la société pour laquelle il travaille comme un reflet de la société japonaise qui n'est pas forcément des plus tendre avec la communauté LGBT. Le mariage homosexuel est toujours interdit, me semble t-il, au Japon. Toutefois, Nagabe passe cette trame sociale légèrement au second plan pour délivrer un récit humoristique basé sur le triangle amoureux. C'est au fond une intrigue très récurrente, un poil "cliché" mais que Nagabe parvint à relever grâce à son panache, son style et le côté BL tout en retenue. 

Cela donne lieu à un manga comique assez classe au final, un petit convenue dans cette thématique du triangle mais qui se lit sans déplaisir et sans prise de tête. Nous ne sommes pas du boy's (pet) love sensualisé ce qui peut rendre ce titre un peu plus accessible. De même, sans être féroce, Le Patron est une copine apporte une petite pointe sociale qui apporte un peu plus de force au titre.

En bref

Une bonne idée des éditions Komikku qui clôture leur fin d'année sur une one-shot fort sympathique, une petite bouffée de fraîcheur bien emmenée. Le style de Nagabe s'illustre déjà pleinement dans son premier travail professionnel.

7
Positif

Un style anthropomorphique finement travaillé...

Une intrigue dynamique avec un humour de caractère et de situations bien maîtrisés.

Une touche social qui approfondie la teneur du titre

Negatif

... Malgré quelques petites inégalités au niveau expressif (mais cela peut aussi être due à la personnalité des protagonistes)

Un triangle amoureux un peu convenu dans l'ensemble

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (32)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 1 0 Commenter !
Autres critiques de Le patron est une copine
Boutique en ligne
8,50€
Boutique en ligne
8,50€
Boutique en ligne
8,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)