7

Critique de Daybreak

par ScoobyDam le mer. 29 janv. 2020 Staff

Rédiger une critique
Survie à la première personne

Aujourd’hui, une jolie découverte: Daybreak, un roman graphique post-apocalyptique par Brian Ralph, édité chez Delcourt. Cette histoire a été adaptée en série d’une seule saison par Netflix en 2019. Le récit est un one shot à l’ambiance très particulière avec des caractéristiques que je n’ai jamais remarquées ailleurs.

Tout d’abord, toute l’histoire se déroule à la première personne. On est en immersion totale dans l’histoire car les personnages s’adressent directement à nous, ce qui un peu déroutant et troublant au début, puis on se laisse prendre au jeu assez naturellement. Tellement troublant qu’au départ, je me demandais si c’était bien le cas ou si le premier intervenant que nous croisons était fou et parlait tout seul.

Ensuite le dessin simple, monochrome qui permet une lecture fluide. Le dessin n’est pas détaillé, on n’a pas de réel intérêt à s’attarder sur chaque case et je ne pense pas que cela était la volonté de l’auteur.

Pour finir, les vignettes s’enchaînent comme les images d’un film que nous vivons, assistant à diverses actions. Les scènes de course sont d’ailleurs bien représentées grâce à la construction des pages qui permettent cet enchaînement de vignettes comme un projecteur parcourrait les images d’une pellicule.

Ces trois détails créent une ambiance et un certain sentiment très spécial et malgré tout agréable lors de la lecture. D’ailleurs je l’ai lu d’une traite en 30 minutes environ, tellement j’étais pris dans le récit.

Le scénario est assez léger: on nous présente quelques scènes assez “banales” de survie après une invasion de zombies. On croise des gens plus ou moins amicaux qui réagissent différemment à ce changement de société mais sans révolutionner le genre.

Pour ce qui est de l’édition, je l’ai trouvée très agréable au niveau des matériaux. Le livre n’est pas lourd malgré l’épaisseur et le papier est agréable au toucher et à la lecture. Par contre, sur des lectures de ce style (avec un auteur pas particulièrement connu) il aurait été intéressant d’avoir une interview de l’auteur sur son processus créatif, voir un carnet de recherches (scénario et/ou dessin); même si cela ajoute une touche à l’ambiance de n’avoir que le récit.

En bref

Un roman graphique de survie post-apocalyptique dont le scénario est très léger et qui n’apporte rien de nouveau dans les histoires de zombies, mais dont tout l'intérêt se situe dans l’ambiance générale. En effet, les planches sont à la première personne (donc on voit ce que le protagoniste voit), le dessin est simple et colle parfaitement à l’ambiance et les vignettes s’enchaînent superbement à la façon d’un film. Une jolie découverte.

7
Positif

L’ambiance générale

Le dessin

Le fait que ce soit à la première personne

La construction des planches et l’enchaînement des vignettes

Matériau agréable et livre léger

Negatif

Lecture très rapide (30 minutes). Négatif sans réellement l’être de par l’intérêt de l’enchaînement rapide des cases pour une meilleure immersion

Scénario léger

Édition assez minimaliste sans aucun bonus

ScoobyDam Suivre ScoobyDam Toutes ses critiques (22)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
19,99€
Boutique en ligne
19,99€
Boutique en ligne
19,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)