5

Critique de Birds of prey – Huntress

par Le Doc le dim. 16 févr. 2020 Staff

Rédiger une critique
Année UN

Urban Comics a accompagné la sortie du long métrage Birds of Prey et la Fantabuleuse Histoire d'Harley Quinn de Cathy Yan (qui n'a pas vraiment rameuté les foules pour son démarrage au box-office) par la sortie de 3 albums consacrés aux principaux protagonistes de cette aventure cinématographique : Harley Quinn, Black Canary et Huntress. La couverture de chaque volume reprend une illustration de Tula Lotay qui représente le personnage sous les traits de l'actrice qui l'incarne à l'écran.

Pour Huntress, il s'agit donc de Mary Elizabeth Winstead et le contenu est inédit car Urban a choisi la mini-série Huntress : Year One publiée aux Etats-Unis en 2008. Cet album peut donc être vu comme un complément du premier volume de la collection DC Confidential sorti en janvier, Batman : Cry for Blood de Greg Rucka et Rick Burchett. Mais ce Year One signé par la scénariste Ivory Madison (qui est maintenant responsable éditorial chez un petit éditeur indépendant et qui n'a pas fait grand chose chez DC, j'ai l'impression) et le dessinateur Cliff Richards (Buffy) est tout de même moins intéressant que la mini-série de Rucka.

Comme son titre l'indique, la bande dessinée revient sur les premiers pas de Helena Bertinelli dans le costume de la Chasseresse en développant les débuts de sa quête de vengeance (ses parents ont été assassinés devant ses yeux quand elle avait huit ans) qui a mené à sa carrière de justicière...une justicière aux méthodes expéditives, ce qui n'est pas du goût d'un certain homme chauve-souris...

Sujet classique pour un titre qui ne se révèle pas vraiment passionnant. En effet, la narration n'est pas très captivante (avec une voix-off peu maîtrisée)  et le déroulement tire en longueur. Il y a de bons éléments, mais ceux-ci interviennent un peu tard, comme la rencontre entre Helena Bertinelli, Batman et d'autres membres de la Bat-Family lors de son arrivée à Gotham dans le derniers tiers de la mini-série. L'ensemble n'est pas mauvais, j'ai plutôt apprécié l'atmosphère sombre de certains passages bien nerveux et la partie graphique est solide, mais je n'ai pas été totalement emporté par ce récit auquel je préfère le Cry for Blood de Greg Rucka.


En bref

5
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (641)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)