Les enfants de Mamie Lucienne

Cette BD se déroule dans le milieu campagnard, de ces petits villages français qui survivent loin de tout, un peu oubliés, ravitaillés par une épicerie ambulante.

Les bobos parisiens pensent y reprendre vie et conscience, nourris par le chômage, logés par les primes de licenciements, négociés ou non.

Ceux qui restent, qui souvent y sont nés, en connaissent la dure réalité, principalement les veuves.

C’est dans ce microcosme villageois que l’auteur nous propose un conte merveilleux, en ce sens qu’il ouvre les chemins du possible, de la tristesse incommensurable de perdre un enfant, à la joie inénarrable d’en rendre mille heureux.

Volontairement optimiste dans le trait et le récit, l’auteur sublime les tracas quotidiens, les problèmes de voisinage, la rouille qui recouvre les couples et les tracteurs qui ont trop vécus, pour proposer un récit intimiste et finalement profondément joyeux.

S’il s’agit d’un hommage à sa grand-mère, il est devenu ode à tous ceux qui, petites gens oubliés, ne déméritent jamais face au destin cruel.

Le dessin lui-même est sans chichi et leur rend un vibrant hommage.

En bref

L’histoire, dans un lieu ordinaire de campagne française, d’une grand-mère extraordinaire, qui fléchit mais ne rompt pas et transforme la perte d’un fils en joie pour le monde.

6
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2286)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
17,90€
Boutique en ligne
17,90€
Boutique en ligne
17,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)