6

Critique de Alcheringa

par ginevra le ven. 27 mars 2020 Staff

Rédiger une critique
Une courte histoire très réaliste.

Cette tranche de vie racontée par Alex Nikolavitch et illustrée par Frédéric Grivaud concerne un aborigène qui déplore de s'être laissé prendre au piège des rêves des blancs. Lui qui était un shaman de sa tribu, qui savait accéder au temps du rêve est devenu une épave, un ivrogne incapable de retrouver sa vie perdue.

Les auteurs ont écrit ici un récit court (20 pages) qui montre un bien sombre portrait des peuples colonisés (ou envahis) par diverses civilisations occidentales. Ici c'est un aborigène d'Australie qui est montré, mais cela aurait pu être un indien des plaines américaines ou un tahitien ou un indien d'Amazonie… Tous frères face aux ravages de l'alcool qui fait oublier la douleur de la déchéance qu'il entraîne.

Sombre et sinistre mais hélas très réaliste.

En bref

Un récit imaginé qui semble être issu d'un témoignage… et qui l'est peut-être

6
Positif

sujet grave

Negatif

un peu court

ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (1730)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
24,99€
Boutique en ligne
24,99€
Boutique en ligne
24,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)