5

Critique de Gravity Level #2

par ginevra le mer. 1 avril 2020 Staff

Rédiger une critique
Un postulat de base difficilement recevable

Un diptyque de Science-Fiction qui démarre sur un bouleversement étonnant : la gravité terrestre a disparu et, avec elle, tout ce qui était vivant : humains, animaux, plantes. Seul reste un paysage de rochers et de déserts mais quelques communautés humaines ont survécu en s'adaptant à ce nouvel environnement en se terrant sous terre (comme d'habitude en SF post-apocalyptique).

C'est un groupe d'adolescents en révolte qui sont les personnages principaux de l'histoire. Selon les cas, il y a un contexte familial lourd pour les jeunes des quartiers pauvres (père violent, mère ivrogne ou parents indifférents) ou très bienveillant avec les 2 pères de la jeune des beaux quartiers. Suite à une grosse bêtise qui leur vaut un jugement, ils décident d'aller explorer la surface pour trouver une poche de gravité visible sur les cartes par un point vert. Long voyage puisqu'ils partent des ex USA pour aller vers l'ex Italie.

Le sujet choisi par Lorenzo Palloni est intéressant bien que totalement irréaliste : pourquoi reste-t-il une couche d'air? Pourquoi les satellites GPS ne sont-ils pas partis dans l'espace? Comment peut-il y avoir des formes de vie, dont certaines volantes, dans les déserts? …

Mais je n'ai absolument pas accroché aux graphismes de Vittoria Macioci. Ses idées de décors passent, mais ce sont ses personnages qui ne m'ont pas plu.

Peut-être que cela m'aurait plus séduite si Lorenzo Palloni avait dessiné lui-même cette aventure.

En bref

Je n'ai pas aimé les graphismes de ce diptyque dont l'histoire pêche par des postulats irréalistes.

5
Positif

Negatif

graphismes

ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (1826)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
18,00€
Boutique en ligne
18,00€
Boutique en ligne
18,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)