7

Critique de The Invaders #3

par Le Doc le mer. 15 avril 2020 Staff

Rédiger une critique
Il faut sauver Churchill !

Créée en 1946, la All-Winners Squad, la première super-équipe de Marvel, n'a connu qu'une courte carrière puisque que ses aventures ne figurent au sommaire que de deux numéros de la revue All Winners Comics en 46 et 47. Elle est ensuite devenue rétrospectivement la seconde super-équipe quand Roy Thomas a imaginé la formation des Invaders pour un épisode des Avengers en 1969. Il aura ensuite fallu attendre 1975 pour que les Invaders, composés dans un premier temps de Captain America, Bucky, la première Torche Humaine, Toro et Namor, reçoivent leur première série chroniquant leurs exploits pendant la Guerre.

C'est dans les pages des Envahisseurs que j'ai lu mes premières histoire de Captain America dans le contexte du second conflit mondial, et plus précisément les épisodes 3 et 4 dans Titans 25 et 26. Un court arc qui démarre sur les chapeaux de roue, avec la vision d'un Prince des Mers qui fait du bretzel avec les périscopes des U-Boat. Une entame dynamique qui se poursuit avec une autre bagarre au sein même de l'équipe. Quand Namor découvre que l'atlante U-Man s'est rangé du côté des nazis, il décide qu'il incombe à lui seul de l'arrêter...ce qui ne plaît guère à Cap et à ses co-équipiers (à part Bucky qui se range du côté de Namor). 

Cette scène montre bien qu'il n'était pas facile pour les Envahisseurs de s'arranger du caractère cyclothymique de Namor et c'est ce qui donne à la deuxième partie ce sentiment d'urgence qui rend la lecture si divertissante...si on met de côté l'artifice grossier qu'utilise Roy Thomas pour conclure l'épisode (c'est rien, c'est le genre de choses qui arrivent tous les jours dans le Triangle des Bermudes). Le premier dessinateur des Invaders fut Frank Robbins, un dessinateur qui continue de diviser (une lettre du courrier des lecteurs de Titans 26 parle de "dessins médiocres") et qui n'était peut être pas à son meilleur lorsqu'il dessinait du super-héros...mais pour ma part je ne déteste pas et je trouve même que son style colle bien à la période dans laquelle évoluent Cap et cie.

Les Envahisseurs n'ont pas fait long feu dans les pages de Titans. Lug n'a publié que les 6 premiers numéros de la série, plus un crossover avec la Légion de la Liberté et une rencontre avec la Chose, avant de la remplacer par le comic-book de Dazzler

En bref

7
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (792)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Laissez un commentaire
Commentaires (0)