7

Critique de Histoires de Kisaeng

par ginevra le dim. 3 mai 2020 Staff

Rédiger une critique
Une fin un peu abrupte

Kim Dong Hwa fait découvrir aux occidentaux que nous sommes les kisaeng, équivalent coréen des geishas japonaises, cousines des grandes courtisanes occidentales des siècles passés.

Tout commence quand un homme emmène deux fillettes de 11 ans à la vieille kisaeng Choseon pour qu'elle les prenne comme apprenties. Il y a la jolie Hyongeum et Beodeul (=Saule) qui est plutôt disgracieuse de visage. Choseon n'a pas les moyens d'avoir 2 apprenties car elle est éloignée de la ville de Songdo où règne la kisaeng Choyeon et qu'elle n'attire plus les clients comme par le passé.

La trilogie repose partiellement sur la différence de ce qu'est une kisaeng pour Choseon et Choyeon. La 1e considère que l'apprentissage des arts est la base et c'est ce qu'elle veut transmettre à Hyongeum. La 2e pense que seule la beauté suffit à une kisaeng pour faire venir des clients pour les délester du maximum d'argent. Beodeul hésite entre ces 2 conceptions et trouvera sa voie à la fin de la trilogie.

Que j'ai aimé détester Choyeon ! Il semble que c'est le but de Kim Dong Hwa qui sait jouer à la perfection de ses graphismes délicats pour mettre en valeur chacun des personnages de cette histoire. Les paysages où se meuvent les protagonistes sont superbes. Les pins ou les arbres en fleurs sont d'une véracité incroyable. Le visage ridé de Choseon a souvent plus de charmes que le visage lisse de Choyeon.

Je regrette juste cette fin un peu abrupte qui nous laisse imaginer le futur des divers personnages croisés mais que j'aurais aimé voir raconté et dessiné par Kim Dong Hwa.

En bref

J'aurais aimé suivre un peu plus longtemps ls personnages de cette série. Dommage qu'elle se soit arrêtée après 3 tomes.

7
ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (1820)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
54,76€
Boutique en ligne
54,76€
Boutique en ligne
54,76€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)