8

Critique de Captain America #2

par Le Doc le lun. 18 mai 2020 Staff

Rédiger une critique
Servir et protéger

Que voilà un second épisode rondement mené. Cela commence par une séquence muette en trois cases bien agencées et centrées sur une action que Captain America a répété des milliers de fois. On comprend alors vite que le bouclier sera un élément majeur de cette histoire. Mark Waid ne perd pas de temps et présente rapidement les antagonistes, c'est-à-dire l'Hydra, dont une unité a infiltré un sous-marin américain avec un virus informatique capable de détruire tout le réseau  de communication de l'armée U.S.

Captain America n'a qu'une vingtaine de minutes pour les arrêter et il ne compte pas en gaspiller une seule. Le vengeur étoilé a donc droit à son moment "à la Indiana Jones" dans Les Aventuriers de l'Arche Perdue...mais comment-a-t-il fait pour se retrouver dans ce sous-marin ? Mais franchement on s'en fiche car l'instant est fun et la baston qui s'ensuit ultra-dynamique, le dessinateur Ron Garney sachant tirer parti des possibilités de cet endroit confiné pour concocter des scènes très percutantes, notamment grâce à un découpage précis (Cap peut vraiment utiliser son bouclier en toute circonstance).

Ce deuxième numéro, qui pose la première du futur arc narratif Power and Glory, est rapide, efficace et il se termine sur une autre séquence muette, plus longue celle-ci puisqu'elle fait cinq pages. Un climax intense et un moment décisif pour le héros qui perd là un atout de poids, une extension de lui-même.

Mark Waid avait bien annoncé la couleur au détour d'un dialogue..."je ne sais pas ce que je ferais sans lui"...

En bref

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (602)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Captain America
Boutique en ligne
35,00€
Boutique en ligne
35,00€
Boutique en ligne
35,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)