8

Critique de Captain America #444

par Le Doc le sam. 23 mai 2020 Staff

Rédiger une critique
Espoir et gloire

En 1995, Mark Gruenwald quitte la série Captain America après dix ans de bons et loyaux et services. Egalement connu pour son long run sur Quasar et pour la maxi-série Squadron Supreme (considérée par beaucoup comme son magnum opus), Mark Gruenwald a passé la plus grande partie de sa carrière à travailler pour Marvel, en touchant à tous les postes. Il nous a quittés bien trop tôt, en 1996, des suites d'une attaque cardiaque alors qu'il n'avait que 43 ans.

Sur Captain America, il a passé les commandes à un autre Mark qui venait d'arriver à la Maison des Idées tout en continuant à écrire la série Flash pour la Distinguée Concurrence. Mark Waid a d'abord signé des histoires pour Deadpool et les titres mutants avant de devenir le scénariste régulier de Captain America. Et son premier épisode, le #444, est un modèle de point de départ pour les nouveaux lecteurs. 

Mark Gruenwald a laissé Cap à l'article de la mort, suite à une dégénérescence du sérum du super-soldat. Lorsque les Vengeurs sont venus lui rendre un dernier hommage, son corps avait disparu, ne laissant que son (horrible) armure derrière lui. Dans Captain America #444, le Vengeur étoilé n'est donc quasiment pas présent...mais son influence se fait sentir tout au long de l'histoire. Quand le Président des Etats-Unis est kidnappé par une cellule armée, les Vengeurs doivent intervenir. Mais les terroristes réclament Captain America, ce qui donne une situation délicate...

Mark Waid expose les faits avec efficacité tout en mettant le lecteur à jour sur les derniers événements. Le questionnement d'un négociateur du FBI, qui se demande ce que Captain America a de si spécial, permet au scénariste de faire un beau portrait de la Sentinelle de la Liberté à travers les différentes réactions des Avengers. Un joli "condensé" de ce que représente Cap aux yeux de ses camarades avant la  percutante scène d'action finale....et la dernière page qui prépare l'arc narratif à venir...

Un très bon premier épisode donc, bien servi aux dessins par un Ron Garney dont les planches énergiques et détaillées ne cesseront de s'améliorer par la suite (notamment lorsqu'il collaborera avec d'autres encreurs plus adaptés à son style)...

En bref

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (595)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Captain America
Boutique en ligne
35,00€
Boutique en ligne
35,00€
Boutique en ligne
35,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)