Là où apparaît une bunny girl

Rascal does not dream of bunny girl senpai est adapté d'un light novel toujours en cours au Japon avec neuf tomes à son actif depuis sa première parution en 2014, et reste, pour le moment, encore inédit en France. Il est écrit par Hakime Kamoshida et illustré par Keji Mizoguchi. La popularité de la série n'a cessé de grandir avec l'animé de 2018, puis, avec son film en 2019. Quant à l'adaptation manga dessinée par Tsugumi Nanamiya, il reprend le premier arc, et se termine donc en deux tomes, de quoi satisfaire toutes les bourses grâce aux Éditions Ototo, dans la catégorie shonen.

Les Éditions Ototo ont su reprendre encore une fois cette magnifique couverture tape-à-l'oeil, avec cette écolière pas comme les autres. Le paysage se poursuit d'ailleurs magnifiquement derrière le livre. D'après ce que j'ai pu voir de la bande-annonce de l'animé, le trait de Tsugumi Nanamiya reste fidèle. Ici, les fans ne seront pas déçus de retrouver leur héroïne Mai Sakurajima et son prétendant, Sakuta Azusagawa.

Car il s'agit bien d'une histoire d'amour sur fond d'un mystère surnaturel. Mai disparaît du regard des autres, pourtant, il s'agit d'une actrice très célèbre dans tout le pays. Azusagawa est le seul à la voir dans la bibliothèque du lycée dans une tenue de lapin qui affole tous ses sens. Mais, derrière cette légèreté, on trouve au fil de notre lecture des sujets très différents, comme le règne de l'apparence, l'incommunicabilité entre les êtres et la pression parentale...

Par contre, dommage de vouloir expliquer le mystère de l'invisibilité de Mai à tout prix par une expérience scientifique qui se vaut en tant que tel, mais que j'ai trouvée un peu longuet, notamment avec le chat. L'explication sur la réflexion de la lumière aurait suffi. Je trouve que cela a coupé le rythme de l'histoire.

Pour autant, cela n'enlève en rien cette délicieuse expérience de Rascal does not dream of bunny girl senpai. Ce premier tome introductif présente tous les personnages et pose une histoire au début plutôt étrange, mais qui arrive tout de suite à attirer notre attention. Le deuxième tome risque de se dévorer très rapidement, tant l'on est vite happé par cette sensation douce des années lycées.

En bref

« Tiens ? Quelle surprise. Je suis donc encore visible pour toi ? »

7
Positif

Un graphisme fidèle à l'animé

Des personnages attachants et aux caractères bien trempés

Une histoire étrange aux débuts prometteurs

Plusieurs sujets plus graves sont finalement bien traités

En deux tomes

Negatif

Une expérience scientifique qui casse le rythme et la poésie qui émane du mystère de la disparition de Mai à mes yeux

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (362)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Rascal Does Not Dream of Bunny Girl Senpai
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)