7

Critique de N'oublie pas notre promesse

par Tampopo24 le dim. 28 juin 2020 Staff

Rédiger une critique
Romance de trentenaires

Le monde du yaoi étant ce qu'il est, pléthorique en auteurs et histoires courtes, je ne connaissais pas du tout Pariko London malgré ses nombreux oneshots publiés chez nous. L'occasion en ce début d'été de réparer cet oubli avec le charmant N'oublie pas notre promesse où elle met en scène des personnages de mon âge.

J'ai souvent lu des boys love avec des personnages adolescents ou étudiants mais plus rarement avec des adultes, j'ai donc été ravie de voir un titre parlant d'un couple ensemble depuis plus de 15 ans qui traverse une crise à l'aube de la trentaine. Ça me parlait totalement. Tout commence par cette petite phrase prononcée à la sauvette par Mikuriya : "J'aimerais rompre." alors que son compagnon ne s'y attendait pas du tout. Il lui reproche de ne pas avoir tenu une de leur promesse et refuse de lui pardonner tant qu'il n'aura pas trouvé laquelle et fait amende honorable.

Ce petit yaoi d'à peine 170 pages est une belle histoire assez complète avec laquelle j'ai passé un très beau moment. D'emblée, nous découvrons deux héros, qui à l'instar des héros de drama ont vécu une jeunesse chamboulée par la découverte de leur sexualité. Pensant ne pas pouvoir être acceptés par leur famille respective, ils se sont très tôt enfuis de chez eux pour commencer une nouvelle vie à deux, et 15 ans plus tard, on les retrouve installés dans un certain train train.

Si Kusaka, le meneur du couple en quelque sorte, ne semble pas avoir changé et prend toujours les devants pour rendre heureux son compagnon. Mikuriya, lui, est devenu encore plus taciturne et renfermé, ayant trop peur d'exprimer tout ce qu'il ressent. L'occasion pour l'autrice de parler à la fois d'un coming-out mal vécu des années plus tard, de l'installation du couple dans une routine, mais aussi de la peur de perdre l'autre quand on n'a pas confiance en soi.

J'ai été très touchée par l'histoire de Mikuriya, une histoire complexe qui cache bien des secrets. Au début, je le trouvais assez détestable avec Kusaka, qui faisait tellement de choses pour lui, et petit à petit j'ai appris à le connaitre et le comprendre et j'ai complètement fondu devant son total manque de confiance en lui. C'est un homme qui a perdu trop tôt ses parents et qui ne s'est plus senti aimé ensuite, qui n'a pas su trouver sa place, et qui s'est senti obligé de rentrer dans un moule, de jouer un rôle, pour que ses sentiments soient réciproques, ce qui est assez triste.

Face à lui, Kusaka, fut mon rayon de soleil dans l'histoire. Il est drôle, chaleureux, toujours de bonne composition et très très amoureux de son compagnon, ce qu'il assume partout. Il ne cache aucunement leur relation bien au contraire. Ça m'a fait du bien de voir ce genre de dynamique dans l'histoire et j'ai aimé voir un homme prêt à tout pour rendre heureux celui qu'il aime, quitte à rompre une promesse et à en supporter les conséquences.

Leur romance est vraiment très belle du début à la fin. Le choix d'un rythme de narration faisant l'aller retour entre le présent et le passé des héros a beaucoup joué dans mon appréciation. J'ai été touchée par les héros adolescents et ça m'a aidé à comprendre ceux qu'ils sont devenus adultes et leur histoire si particulière. Parce qu'ils ont l'air tellement mignons et heureux vus de l'extérieur qu'on ne se doute pas de leurs failles et c'est ce qui m'a le plus touchée.

Après, j'ai trouvé cette histoire de promesse non tenue un peu tirée par les cheveux et trop longue à se décanter. J'ai également été dérangée par les trop nombreuses scènes de sexe explicites qui n'apportent pas toujours grand-chose à l'histoire et qui sont assez longues et détaillées, sans parler que parfois l'un des deux n'a pas particulièrement envie, ce qui n'est pas très sain...

Par contre, c'était chouette de suivre un couple adulte avec qui on parle flamme à entretenir, boulot, amis proches, acquisition d'un bien, famille plus ou moins compréhensive, deuil, etc. Le ton a beau être léger et décalé grâce à Kusaka, le sérieux n'est jamais bien loin et les deux sont très bien dosés pour trouver un joli équilibre.

Les dessins eux sont dans la norme. Ils ne m'ont pas particulièrement marquée sauf quand l'autrice décide de mettre en valeur la beauté et la fraîcheur des deux hommes adultes mais aussi adolescents. Note appréciable, elle nous gratifie aussi de quelques personnages féminins bien campés de tout âge et toute position.

En bref

N'oublie pas notre promesse fut donc une belle lecture avec une histoire charmante et poignante où j'ai apprécié de suivre des trentenaires avec des problèmes de leur âge. Si certains points ont freiné mon engouement, j'aimerais tout de même continuer à découvrir l'univers de l'autrice dont j'ai trouvé le ton habile et subtile ici. C'est une bonne pioche.

7
Positif

Un récit sur des trentenaires

Des thèmes adultes : flamme à raviver dans le couple, boulot, maison, amis, famille

Une romance poignante

Une narration bien menée avec des va et vient présent passé judicieux

Un beau dup avec un Kusaka lumineux et un Mikuriya poignant

Negatif

Trop de scènes de sexe explicites qui n'apportent pas grand-chose à l'intrigue

Un Mikuriya très agaçant au début

Le ressort scénaristique de la promesse oubliée qui traîne un peu en longueur

Des dessins classiques

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (269)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
8,99€
Boutique en ligne
8,99€
Boutique en ligne
8,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)