8

Critique de Old Boy #1

par ivan isaak le lun. 6 juil. 2020 Staff

Rédiger une critique
L'étage 7.5

Sorti en 8 volumes entre 2005 et 2006 chez Kabuto (l’un des labels de feu SeeBD avec Saphira et Tokebi), Old Boy doit en grande partie sa réputation à l’adaptation cinématographique sud-coréenne de 2003, qui s’en inspire assez librement. Le titre dessiné par Nobuaki Minegishi et écrit par Garon Tsuchiya revient en France chez NaBan dans une toute nouvelle édition en 4 tomes. Il s’agit seulement du second titre sorti par l’éditeur après « Demande à Modigliani ».

L’histoire d’Old Boy, vous la connaissez peut-être. Sinon, petit rappel rapide avec un postulat de départ assez simple : un homme est libéré d’une prison privée où il a été enfermé pendant 10 ans sans en connaître la raison. Une fois sorti, il n’a qu’un seul objectif : savoir qui l’a enfermé et pourquoi. C’est donc une quête de la vérité qui débute pour notre ex-détenu, qui va d’abord le mener dans un bar où il rencontrera Eri, à l’origine de la découverte qui changera tout : une cicatrice dans le dos de « l’homme sans nom ». Le début d’un jeu du chat et de la souris, où notre héros pourra se servir du corps qu’il s’est forgé pendant ses 10 années d’enfermement…

Une bonne dizaine d’années après ma première lecture, mes souvenirs du titre étaient très vaporeux. Ce premier volume (pour rappel, l’équivalent de 2 tomes de l’ancienne édition) permet une très bonne entrée en matière, avec sa dose de suspense, de violence, d’intrigues et de mystères. On essaie, comme notre héros, de comprendre pourquoi une personne qu’il ne semble pas connaître souhaite autant le « briser » mentalement, jusqu’à dépenser une fortune pour l’enfermer. On s’attache à Gotô, on veut connaître la vérité, bref, on est dans l’histoire et c’est bien le principal. Côté graphisme, pas grand-chose à dire : le style correspond aux titres du genre de la fin des années 90, avec un côté « mâle » et « brut » qui se dégage, notamment des visages. Minegishi, dont il s’agit là du seul titre connu chez nous, sait ce qu’il fait et il le fait bien, avec efficacité.

En bref

Après ce gros premier volume qui permet de lancer parfaitement la série, il ne reste maintenant plus qu’aux auteurs à transformer l’essai avec les 3 restants. S’ils sont à la hauteur de celui-ci, cela ne sera qu’une promenade de santé.

8
Positif

Le suspense

Gotô, le prisonnier contre son gré

L'atmosphère globale

Negatif

ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1060)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Old Boy
3
Old Boy

Old Boy

Lire la critique de Old Boy

9
Old Boy T.8

Old Boy T.8 Staff

Lire la critique de Old Boy T.8

Boutique en ligne
12,00€
Boutique en ligne
12,00€
Boutique en ligne
12,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)