5

Critique de Captain America - Les élus

par Le Doc le mar. 14 juil. 2020 Staff

Rédiger une critique
Les Elus

En 2004, le responsable éditorial Andy Schmidt contacte le romancier David Morrell, principalement connu pour avoir créé le personnage de John Rambo popularisé par Sylvester Stallone sur grand écran, et lui propose d'écrire une mini-série sur Captain America. Bien qu'il n'ait jamais écrit de bande dessinée jusque là (et il n'en signera plus qu'une poignée par la suite), David Morrell accepte et il mettra un peu plus de deux ans à compléter son histoire qui a été publiée en 2007/2008 dans la collection Marvel Knights.

Compte tenu de son intrigue, qui est fortement marquée par les événements du 11 septembre 2001, The Chosen devait à l'origine s'intituler Captain America : The End mais entre-temps la mort de Captain America dans Civil War était passée par là. Il ne fallait donc pas faire doublon et choisir un titre un peu plus "porteur d'espoir" en reflétant le thème général. Le personnage principal est le caporal James Newman, un soldat stationné en Afghanistan. Il est profondément patriotique mais il commence à douter, de lui, de sa mission. Un jour, lors d'un assaut délicat, il reçoit une aide inattendue, celle de Captain America. Mais il est le seul à le voir. Serait-il en train de péter les plombs ?

Ce rebondissement joue sur un ressort qui a été plusieurs fois employés dans les comics de Captain America : le sérum du super-soldat qui lui a donné ses pouvoirs ne fait plus effet et le Vengeur étoilé se meurt. Mais branché aux machines qui le maintiennent en vie, son esprit est toujours puissant et il développe des capacités mentales...qui lui servent notamment à localiser des positions ennemies pour que l'armée puisse les bombarder. Hummm...je préfère la mission principale de Cap, qui est de se trouver un remplaçant et qui évolue vers la fin vers un discours plus en phase avec le personnage et avec ce qu'il représente.

Captain America : Les Elus est donc un comic-book inégal...trop long (un one-shot aurait suffi), pas toujours bien construit (Morrell se perd un peu après une entame accrocheuse), un peu trop caricatural par moments. Mais il y a de bonnes choses : le personnage principal est bien développé tout comme le rôle de "soutien" que Cap a auprès de lui, il y a des passages percutants, bien tendus, et la partie graphique, avec sa palette de couleurs bien adaptée, sert assez efficacement l'ambiance voulue. Mais malgré ces qualités, l'ensemble est loin d'être maîtrisé...

En bref

5
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (611)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
4,52€
Boutique en ligne
4,52€
Boutique en ligne
4,52€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)