6

Critique de Ranma 1/2 #13

par Tampopo24 le mer. 15 juil. 2020 Staff

Rédiger une critique
Femmes, femmes, femmes

Encore une fois, on retrouve tout ce qui fait le sel de cette série : beaucoup d'humour, des combats loufoques et des réflexions un peu spéciales sur les femmes... Ce dernier point est peut-être celui qui me chagrine le plus au regard d'aujourd'hui. En effet, voir l'autrice à plusieurs reprises rabaisser les femmes, s'en servir comme faire valoir, ou les faire molester par des hommes ne me plaît pas trop. Cela a beau être sous couvert d'humour, ça passe mal.

Pour en revenir à l'histoire, elle, elle est toujours faite d'intrigues plus au moins longues où des gens viennent combattre Ranma. Le tome s'ouvre par la fin d'un énième combat entre Ranma et Ryoga où le premier était tombé sous le charme du second à cause d'un sort, ce qui occasionnait bien des scènes désopilantes et des quiproquos à gogo avec Akane. C'était court mais ça m'a bien plus.

Après un chapitre très court centré sur Gosunkugi et qui rendait hommage aux sentais, on entre dans le gros du tome avec la rencontre du peuple Musc. Un trio héritier d'un peuple où les hommes épousaient des animaux transformés en femmes grâce aux sources magiques pour que leurs enfants héritent de leurs caractéristiques. C'était original. J'ai bien ri de l'obsession des trois garçons pour les femmes et leur poitrine, même si je suis totalement consciente que c'est un ressort grossier et dérangeant, mais je l'ai plus vu comme une parodie des shonens à petites culottes, comme c'est déjà le cas avec le personnage d'Happosai. Cependant, l'histoire était plus longue que d'habitude, changeait un peu au niveau du cadre, les rebondissements étaient sympa et l'affrontement des deux trios bien vu, avec une jolie conclusion pour Ranma et Akane.

Puis le tome se referme sur une nouvelle histoire qui démarre et implique une nouvelle prof, embauchée pour mater les rebelles du lycée. Celle-ci a pourtant l'apparence d'une enfant, sauf lorsqu'elle utilise les arcanes que lui a enseignées un certain maître qu'on connait bien, elle devient alors une femme magnifique. Je vous laisser découvrir la parade imaginée pour l'empêcher de sévir... Si ses pouvoirs m'ont plu, je suis bien plus gênée par ce qu'on fait d'elle et surtout par la façon trouvée de lutter contre elle ^^!

En bref

Ranma reste une lecture humoristique de qualité où l'autrice en reprenant du vieux continue à réussir à faire du neuf. Cependant si son humour me plait le plus souvent, il y a certains ressorts utilisant les femmes qui commencent à m'agacer un tantinet...

6
Positif

Humour et loufoquerie toujours au rendez-vous

Un combat Ranma-Ryoga au sommet de la bêtise

La découverte du peuple Musc

L'arrivée de la nouvelle prof aux pouvoirs originaux

Negatif

L'agression des femmes comme ressort scénaristique et pas qu'une fois...

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (290)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Ranma 1/2
7
Ranma 1/2 T.14

Ranma 1/2 T.14 Staff

Lire la critique de Ranma 1/2 T.14

7
Ranma 1/2 T.12

Ranma 1/2 T.12 Staff

Lire la critique de Ranma 1/2 T.12

Boutique en ligne
10,75€
Boutique en ligne
10,75€
Boutique en ligne
10,75€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)