Difficile de ne pas avoir entendu parlé de Re:Zero, un des animes les plus populaires de l'année 2016, ayant majoritairement plu au public japonais, français, mais également dans plusieurs autres pays. Cet œuvre, originaire d'un light novel, et qui s'est vu être adapté en manga et en anime a particulièrement marqué les esprits, de par son histoire mais, aussi ses personnages attachants.

Le scénario

Re:Zero est un Isekai assez classique dans le fait où le héros se retrouve dans un monde inconnu, mais pas très original par rapport à ce qu'on à l'habitude de voir dans les Isekai, de par le fait qu'on se penche sur un monde fantaisiste où les personnages, d'ethnies différentes, sont pourvus de magie.
On retrouve alors Subaru Natsuki, plongé dans ce monde, dont le seul réel "pouvoir" qu'il a acquis, est la mort réversible. En découvrant ce pouvoir, on sait tout de suite que l'aventure du héros sera parsemé d'embûches, qui accueillera son lot d'épreuves qu'on aura hâte de découvrir. Mais aussi, on se demande comment il va s'en sortir, sans arme et sans pouvoir.
Lorsque l'on apprend sa capacité, la mort réversible, on sait tout de suite que le héros sera confronté à la mort plusieurs fois. Et c'est ce qui est intéressant, cela nous pousse à découvrir l'histoire, et à nous demander comment Subaru s'en sortira, dans un monde entouré de danger.

L'histoire

Justement, à propos de l'histoire, l'auteur a très bien su comment la mener, à savoir un premier arc où le héros se découvre, fait face à ses premiers dangers et évidemment, ses premières morts. Un second arc, où il commence à s'entourer de partenaires, à comprendre un peu plus ce qui l'attend dans ce monde, avec des menaces plus importantes que précédemment. Et enfin, un troisième arc, où Subaru sera confronté à ses pires ennemis, et prendra pleinement conscience du danger et saura qu'il devra compter sur l'aide des autres pour s'en sortir et protéger ceux qu'il aime.

L'auteur a également bien compris comment il doit nous la présenter. En effet, il nous épargne les scènes inutiles, comme lorsque Subaru meurt, il prend soin de ne pas nous remontrer les scènes qu'on a déjà vu auparavant, par exemple, les scènes de discussion qui sont similaires à chaque vie, ou lorsque Subaru se rend d'un point A à un point B. Tout cela est supprimé à sa vie suivante et on nous montre seulement Subaru, dans un point de la scène, où il a changé son discours ou son plan d'action.

Les personnages

Un autre élément qui fait la force de Re:Zero, ce sont ses personnages. En effet, aussi bien les gentils que les méchants, ce sont majoritairement des personnages qu'on aura du mal à détester. Certains sont attachants, d'autres montrent un fort caractère, ou alors sont parfois totalement dépravé.

On a Subaru, un personnage sans pouvoir, faible et parfois sacrément têtu, qui sait combler son manque de force par son courage et sa dévotion. En revanche, on regrettera son manque d'information sur l'origine de sa téléportation dans le monde, et sur son pouvoir. Pourquoi lui et pas un autre ? Pourquoi ce pouvoir ? Pourquoi les checkpoints sont validés à chaque réussite, alors que c'est un pouvoir donné par un ennemi ? Ce serait dommage de ne pas avoir de réponses à ces questions, et on espère qu'elles arriveront plus tard.

Ensuite, Emilia, bien qu'elle est soit le point d'ancrage à l'histoire, on regrettera son manque d'utilité dans cette saison. On ne connaît presque rien d'elle, et est trop peu présente pour un personnage de cette importance. On se doute qu'elle jouera un rôle majeur dans les prochains arcs, mais un personnage comme elle aurait dû être développé dès le début. Elle se fera même substituée par des personnages secondaires qui sont plus développés et qui se montreront plus utiles. (Wilhelm est est exemple)

Rem, qui est le personnage le plus intéressant de cette série (après Subaru), on nous montre son caractère lorsqu'elle craint Subaru, mais également lorsqu'elle devient attachée à ce dernier. On connaît son histoire, elle soutient Subaru aussi bien physiquement que moralement, elle est active et très attachante. Rem est également un gros pilier pour Subaru, sans elle, il aurait plongé dans la folie à cause de ses mésaventures. Le développement de ce personnage est évidemment parfaitement réussi.

Ram, moins active et moins intéressante que Rem, elle reste quand même un personnage qu'on aime suivre, et qu'on continuera à apprécier si elle continue dans cette lancée.

On a aussi d'autres personnages, puissants, mais qui restent toutefois mystérieux, comme Béatrice et Roswaal. Certaines personnes qui présentent des différences de caractère, comme les prétendantes au trône et leurs chevaliers, d'autres plus touchant comme Wilhelm qui est superbement bien conçu. Et enfin, Petelgueuse, un méchant totalement fou, magnifiquement interprété par Yoshitsugu Matsuoka, qui nous surprend et qui parfois, nous fait de la peine.

L'auteur a donc bien réussi à concevoir ses personnages et à bien su savoir comment il doit les diriger. Ils sont assez diversifiés et donnent envie d'en savoir plus sur eux.

L'animation

L'animation de Re:Zero est plutôt simple, que ce soit dans les dialogues, le déplacement, ou les combats, c'est agréable à regarder. Toutefois, bien que pas dérangeante pour certains, on notera l'utilisation massive de la 3D pour les éléments non-statiques en arrière plan, à savoir les personnages figurants (habitants de la ville qui se déplacent), ou les moyens de transport (dragons et chariots).

Les OST

Les OST utilisés s'accordent parfaitement à l'ambiance de Re:Zero. Ils sont, pour ma part, assez atypiques, mais également très bien travaillés, notamment Takt of Heroes -Origin- où il y a tout un orchestre derrière. De plus, ils nous font émerger diverses émotions comme l'angoisse et parfois la tristesse.

Conclusion

Re:Zero est une œuvre de grande qualité, qui n'est pas exempt de défaut, mais qui se regarde très bien. L'histoire et les personnages ainsi que le travail qu'il y a derrière font qu'on s'attache beaucoup à l'œuvre. Il est très difficile de passer à côté.

En bref

10
SofianeCH Suivre SofianeCH Toutes ses critiques (2)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Re:Zero kara Hajimeru Isekai Seikatsu
Boutique en ligne
49,95€
Boutique en ligne
49,95€
Boutique en ligne
49,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)