5

Critique de Guess What! #2

par MassLunar le dim. 2 août 2020 Staff

Rédiger une critique
On se retape une barre ( de fer) ?

Autant, j'avais donné une bonne chance au premier opus de ce redoutable seinen urbain qu'est Guess What ! Pour moi, les éditions ki-oon ont fait une sympathique trouvaille avec ce thriller social totalement énervé au trait saccadé et jeté comme un pavé dans la mare. C'est un titre bien véner qui ne dissimulait pas forcément quelques tares au niveau du scénar' mais qui proposait une certaine énergie et un semblant d'adrénaline.

Je dois avouer que la tension est retombée avec ce volume 2 qui fait pratiquement du surplace. L'intrigue démarre quelques jours après la baston entre les Pumas et les forces de sécurités. Ce calme après la tempête permet de découvrir Nika dans une certaine vulnérabilité. Encore une fois, celle qui est surnommée le Faucon Noir est loin d'încarner une figure menaçante face à l'ennemi public n°1. Toutefois, son intimité la rend aussi plus attachante en quelque part même si son rôle dans ce second volume se limite à incarner une figure de détective tourmentée et mutique. Bref, Guess What se prend les pieds dans le tapis et plutôt que de jouer un peu plus sur la figure de son anti-héros (carrément absent de ce second tome) , il multiplie les points de vue des rebelles et les scènes de cruautés de la part des autorités face aux victimes. Le scénario d'Abendsen n'avance pas et donne surtout l'impression de mettre en valeur des personnages beaucoup trop secondaires pour l'intrigue principale. On est pris d'empathie pour ce groupe de héros rebelles mais, cela dit, on ne peut que remarquer la vacuité d'une intrigue qui se contente de dire  " les puissants sont méchants et les pauvres sont les victimes". Ce sont des traits assez clichés qu'on remarque dans le premier opus mais que j'ai préféré passé sous clé grâce à la dynamique du titre. Là, le cliché ressort totalement, à travers une scène de massacre sur de pauvres innocentes. 

On ressort carrément de ce tome avec vraiment la parfaite sensation que l'intrigue n'a pas du tout avancé, qu'on s'est contenté d'ingurgité du remplissage sous une lutte manichéenne un peu éculée. Une légère bonne note avec peut-être un indice quand à l'identité de l'antihéros et la prémonition que les choses vont éclater dans le tome 3. Cela dit, il faut bien avouer que ce tome 2 fait perdre un peu d'intérêt à ce titre. 

Côté dessin, le trait d'Ubik est toujours nerveux. Le mangaka multiplie les expressions et les poses de désespoir et de rages. C'est un titre très expressif avec vraiment une ambiance noire et nihiliste , peut-être même davantage que dans le premier tome. Il est vrai quand même que l'accumulation de gros plans sur des mines désespérées et moribondes est un peu gonflante. Je pense que même au niveau de la forme, ce second volume fait aussi un peu de remplissage. C'est dommage.

En bref

Un second tome qui fait retomber la pression mais dans le mauvais sens . Ce second volume délivre une intrigue qui fait du surplace sur une mare de gros clichés. L'antihéros est carrément absent de ce second volume et nous avons l'impression que c'est avant tout des personnages secondaires qui sont ici mis en valeur au détriment de l'axe principal. Le tome 3 a intérêt à surprendre. C'est bien beau de gueuler mais il ne faudrait pas non plus aboyer comme un roquet.

5
Positif

Une petite ambiance toujours aussi nerveuse avec un style réussi d'anticipation urbaine

Une héroïne un peu plus attachante dans ce second opus

Negatif

Une intrigue figée

Une absence quasi-totale de l'antihéros

Une lutte convenue dans une intrigue qui n'arrive pas à cacher ses clichées.

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (93)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Guess What!
Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)