4

Critique de Supergirl - Being Super

par Blackiruah le ven. 7 août 2020 Staff

Rédiger une critique
I swear it's Déjà Vu

Supergirl est une super héroïne avec laquelle j’ai toujours eu un peu de mal à appréhender. Présenté souvent comme le pendant jeune et féminin de Superman, j’ai toujours peur que cette dernière soit un pur copier coller de Clark Kent. Pourtant, les lectures m’ont toujours rassuré et ont réussi à présenter un personnage intéressant avec des enjeux légèrement différents (généralement Kara a grandi sur Krypton et connaît donc très bien sa culture d’origine permettant de développer divers thématique - la nostalgie, l’adaptation, etc.-) avec souvent des réussites à la clé. Alors quand l’auteure de Harley Quinn - Breaking Bad (que j’ai adoré) s’allie avec une de mes dessinatrices chouchous du moment : forcément le projet m’excite.

Mais j’ai été bien déçu.

“Supergirl - Being Super” nous propose de découvrir la vie de Kara dans une petite campagne dans son lycée avec ses amies. Mais cette dernière voit ses pouvoirs devenir momentanément incontrôlables. Que se cache-t-il derrière cette évolution ? Et comment gérer ses pouvoirs jusque-là cachés de tous ? C’est ce que nous raconte Mariko Tamaki à travers cette oeuvre.

Mais, vu l’introduction, je pense que vous avez compris le problème de base. Ici, on ne nous propose qu’une variante de “Smallville” où Kara suit les mêmes traces que Clark Kent. Et pourtant, la scénariste aurait pu nous surprendre en allant sur le chemin du passage à l’âge adulte ou alors creuser plus en profondeur dans son quotidien de manière originale. Mais il n’en est rien. Bien que la narration s’avère fluide, c’est franchement banal. Et malgré un drame fondateur (mais vu et revu) et une surprise, le cheminement reste très classique et surtout trop proche de ce que ferait un Superman.

Heureusement, Joëlle Jones nous livre des jolies planches dans son style qui donne toujours autant de superbe aux femmes. Le tout est aussi très dynamique et les expressions faciales sont tout aussi réussies. C’est, au final, un bon choix d’artiste qui permettra assurément de combler une grande partie des lecteurs à travers un travail solide et de qualité. Dommage que le scénario ne soit pas plus ambitieux.

En bref

“Supergirl - Being super” est une grosse déception pour ma part. Bien que Mariko Tamaki modernise ici le personnage, elle fait le choix d’en faire une version féminine de Superman rendant le tout peu original et sans réelle surprise. L’album bénéficie par contre d’une très jolie partie graphique réalisée par Joëlle Jones qui donne de la superbe à l'héroïne. Ce comic-book est avant tout destiné aux personnes qui souhaitent découvrir l’héroïne sans connaître l’univers, sinon rediriger les plutôt vers une bonne histoire de Superman ou Wonder Woman si c’est pour découvrir une héroïne.

4
Positif

C’est joli

Narration fluide

Negatif

Supergirl n’est pas Superman

Une originalité bien trop maigre

“Smallville” version Kara

Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (525)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 1 Commenter !
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)